2017Les retraités feront l’élection de 2017 pour la simple et bonne raison qu’ils représentent 29% de l’électorat soit plus d’ 1 électeur sur 4! D’autre part, c’est la tranche d’âge qui se déplace le plus aux urnes: 13% de mieux que la moyenne. C’est pour cette raison que les intentions de vote des seniors pour la prochaine présidentielle sont primordiaux. Récapitulons : Juppé 47% ou Sarkozy 26%, Hollande 19%, Le Pen 16%, Macron 13%, Mélenchon 11%, Dupont-Aignan 6%, Arthaud 1%. Bien sur ce n’est qu’un sondage IFOP en date d’hier mais il donne une tendance 6 mois avant l’élection. Qu’en pensez-vous ?

Différentes hypothèses de candidature ont été testées et à chaque fois, la droite se retrouve face au FN au deuxième tour concernant les retraités.

Concernant les formules du deuxième tour, les résultats chez les seniors sont les suivants :

  • Alain Juppé 79% Marine Le Pen 21%
  • Nicolas Sarkozy 67% Marine Le Pen 33%
  • François Hollande 57% Marine Le Pen 33%

Si nous analysons en détail, les projections de vote nous nous apercevons qu’il y a bien un vote retraité spécifique, particulier, loin bien loin des intentions de vote des autres catégories d’âge. Nous pouvons en tirer quelques enseignements pour le premier tour :

  • La droite est largement en tête chez les plus de 65 ans et Alain Juppé est plébiscité par les retraités. Ils préfèrent l’ancien Premier Ministre à Nicolas Sarkozy de près de 21 points. Le Maire de Bordeaux progresse de 15 points en 1 mois.  
  • François Hollande n’est pas autant rejeté chez les retraités que chez l’ensemble des français, il ferait 19% alors que dans les autres catégories, il ne fait que 10%. Il est même devant Marine Le Pen chez les seniors. 
  • La candidature d’Emmanuel Macron intéresse les seniors, ils sont sensibles à cette nouvelle offre politique. Mais l’ancien ministre de l’économie est en baisse de 4 points chez les retraités.
  • Les retraités sont un pactole électoral, certains emploient le terme de “Mammouth” mais personne ne prend leur défense.

Les 15 millions de retraités feront entendre leurs mécontentements lors des prochaines élections et si les candidats veulent l’emporter, ils feraient bien de cajoler cet électorat.