Les débats ont été vifs dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale concernant la hausse de la contribution sociale généralisée des retraités. On a pu ainsi entendre “La hausse de la CSG est un coup de poignard porté à nos retraités” ou “cette mesure est injuste car elle touche une partie de la population sans contrepartie immédiate” “cette mesure est proprement injuste car huit millions de retraités vont être touchés alors qu’ils sortent de trois ans de gel des pensions“. Certains députés ont du entendre le mécontentement des retraités en rentrant dans leurs circonscriptions. Finalement malgré les débats, la hausse de la CSG pour les retraités de 1,7 point a été votée en commission. Les retraités sont les grands perdants de la hausse de la CSG.