Devant la polémique, le gouvernement a préféré reculer. Mardi  24 septembre, le premier ministre Edouard Philippe a annoncé l’abandon du projet de suppression de l’exonération fiscale accordée aux personnes de plus de 70 ans  non dépendantes quand elles emploient une aide à domicile. Emmanuel Macron a assumé mardi soir avoir donné son feu vert au gouvernement pour qu’il renonce à raboter les aides à l’emploi à domicile pour les seniors, reconnaissant un choix « pragmatique » sur une mesure « à l’impact négatif ». Notre pétition pour le maintien de cet avantage fiscal et votre mobilisation ont surement fait renoncer le gouvernement. Mais comment peut-on s’acharner à ce point sur les retraités et ne pas s’apercevoir que s’attaquer aux aînés est une faute morale et politique majeure? 

Quelle reculade en seulement 24 heures ! Après avoir soutenu mordicus cette mesure indigne, le gouvernement par la voix du Premier Ministre s’est aperçu que cette suppression de l’avantage fiscal pour les retraités de plus de 70 ans employant des personnes à domicile était une faute politique majeure. Mais pourquoi ne pas s’en être aperçu avant ?

Les retraités ont été plusieurs fois mis à contribution depuis le début du quinquennat avec la hausse de la CSG ou la revalorisation de la retraite à un rythme inférieur à celui de l’inflation et cette décision était la cerise sur le gâteau ! Les élections approchent et l’exécutif ne voulait pas donner le bâton pour se faire battre aux prochaines municipales. Et oui, nos énarques se sont rendus compte que les retraités votaient en nombre !

Les seniors doivent être vigilants et regarder de près le budget afin de ne pas avoir encore une fois de mauvaises surprises mais vous pouvez compter sur nous pour vous alerter si une mesure encore une fois n’allait pas dans le sens de nos justes revendications !