chat courtLe célèbre écrivain Mark Twain disait “Si l’on pouvait croiser l’homme et le chat, ça améliorerait l’homme, mais ça dégraderait le chat” et pourtant les Suisses veulent introduire un quota de chats par foyer. Si la Chine a mis en place la politique de l’enfant unique, notre pays frontalier veut réduire de façon drastique le nombre de chats. La suisse compte 1,5 million de chats pour 8 millions d’habitants soit 430 chats par kilomètre carré. Pour beaucoup c’est trop, mais d’autres sont vent debout face à cette mesure. Que va-t-on faire des chats en trop? Déjà ce pays a mis en place la stérilisation forcé des chats errants depuis 18 ans sans résultats, la politique du quota de chat par foyer sera t-elle plus efficace? Et si cette idée arrivait en France ?

Manifestement, certains suisses sont obnubilés par les chats et certains veulent leur faire la peau. Ils rendent les félins responsables de la disparition d’oiseaux, d’insectes bref de tous les maux. Si l’on continue dans cette lignée, alors pourquoi ne pas supprimer les humains, limiter leur présence car nous sommes responsables de tant de dégâts? Et s’attaquer à ces merveilleuses bêtes c’est ignoble. Si les chats sont des prédateurs et bien c’est que c’est dans leur nature. Entre nous, les Suisses n’ont ils donc pas d’autres chats à fouetter plutôt que de se poser ce genre de questions? 

Mais décidément les Suisses sont incorrigibles. Un grand-père suisse de 90 ans a été mis à la porte de son appartement car il nourrissait les oiseaux…Les locataires se sont insurgés et son bail n’a pas été renouvelé par la co-propriété. Les fientes de pigeon trop nombreuses lui ont été fatales ! 

Quand on voit ces chatons tellement mignons, on ne peut que fondre :