Une pauvre dame de 92 ans a été affamée, battue et enfermée dans une porcherie par son fils et sa belle-fille. Ce traitement inhumain, barbare montre bien que certains seniors sont traités comme des bêtes par des salopards. En plus, son fils affirme que cette dame est allée de son plein gré s’établir dans cet enclos à cochons. Heureusement, des voisins ont trouvé cette pauvre dame et l’ont sorti de ce terrible supplice. Elle va mieux mais la grand-mère chinoise de 8 petits-enfants est encore à l’hôpital, terriblement choquée par ces sévices. Sur la vidéo, on peut juste entendre “sortez moi de là, je ne peux rien voir”…Terrible….

Ce cas est dramatique mais reflète bien la situation terrible de certains retraités en Chine.

Et oui, il y a pire que la France ! 350 millions de chinoisauront l’âge de la retraite en 2030 et 25% de sa population aura plus de 60 ans dans 20 ans ! Et la Chine ne met à disposition de ses retraités que 25 places pour 1000 demandes en maison de retraite ! Seulement 3% des chinois ne pourront être accueillis dans des établissements pour retraités. Et les 97% autres?  Entrons dans le monde des retraités de l’empire du milieu :

Selon la tradition chinoise, les enfants se doivent d’accueillir leurs parents quand ils ne sont plus en âge de vivre seuls. Cependant, nombre de chinois ont émigré dans les villes laissant loin leurs parents. En outre, la taille des logements urbains est réduite et ils ne peuvent accueillir les aînés dans de bonnes conditions. 

La seule solution est donc souvent la maison de retraite mais le gouvernement n’a jamais pris conscience de la gravité de la situation. 5 millions de places en maison de retraite ont été construites mais il en faudrait déjà la triple et dans 20 ans il en faudra 10 fois plus ! En plus, les rares maisons de retraite construites sont considérées comme de véritables mouroirs: pas de personnel qualifié, une hygiène déplorable, des conditions d’accueil dégradantes. C’est pour cette raison que de nombreux groupes français investissent de façon massive en Chine. C’est un nouvel Eldorado pour les groupements de maisons de retraite et dans quelques jours un établissement tout neuf crée par un grand consortium français sera inauguré.

Mais ce qui inquiète aussi la plupart des économistes, c’est la pérennité du système des retraites chinois. Les salariés chinois cotisent comme les autres pour leurs retraites mais aucune caisse spécifique est dédiée aux retraites. C’est le gouvernement qui reçoit les cotisations et qui verse les pensions sans savoir si elles sont ou non en excédent ! Les prévisions sont alarmistes car en 2030 le déficit des retraites pourrait atteindre 40% du PIB! Pour remédier à des problèmes de trésorerie immédiate, le gouvernement réfléchit à repousser l’âge de la retraite qui est de 60 ans pour les hommes et 55 ans pour les femmes (55 ans pour les ouvriers et 50 ans pour les ouvrières) . Mais selon un sondage, 93% des chinois y sont opposés. Cela ne vous rappelle-t-il rien?

Dernièrement, un procès a fait la une des journaux chinois, une grand-mère de 93 ans a porté plainte contre ses enfants car ils refusaient de l’accueillir chez eux. La retraitée a gagné et en outre, les enfants sont tenus de lui verser 2€ par mois ! 

La situation des retraites est donc un problème universel où l’on retrouve les mêmes problématiques: manque de place (même en Allemagne, de nombreux retraités séjournent dans des maisons de retraite tchèques car elles sont moins chères ), coût des places en maison de retraite trop élevé vis-a-vis des pensions, maisons de retraite peu agréables, personnel peu formé et démotivé.

Quand donc les dirigeants vont-ils prendre ce problème à bras le corps?