Funchu Tamang, un népalais de 101 ans est un véritable miraculé. Huit jours après le séisme meurtrier, le plus que centenaire a été sorti des décombres de sa maison pratiquement indemne par les sauveteurs. Juste blessé à la cheville et à la main gauche, le survivant est resté 200 heures prisonnier des ruines et des gravats sans manger ni boire ! Transporté par hélicoptère à l’hôpital de Nuwakot, le vieux monsieur est maintenant entouré de sa famille. Jean Giraudoux écrivait “On appelle miracle quand Dieu bat ses records” …