Chaque jour, dans une maison de retraite du Massachusetts, Travis un magnifique lama vient rendre une petite visite aux pensionnaires! Selon le National Geographics, on peut voir le lama se promener tranquillement parmi les résidents et leur offrir des baisers ! En France, nous avons déjà des poules et des chats dans les maisons de retraite, il ne reste plus qu’à accueillir des lamas et ouvrir ainsi en EPHAD une véritable ménagerie !

Les chercheurs ont démontré l’intérêt de nouer pour les malades d’Alzheimer un lien avec des animaux. Selon une étude américaine, les personnes atteintes de cette maladie sont moins agressives et parlent plus en présence d’animaux. La présence incroyable de lamas est stimulante intellectuellement car les pensionnaires auront un sujet de conversation tout trouvé.

La zoothérapie contribue au bien-être des pensionnaires des maisons de retraite et améliore un quotidien quelquefois difficile. C’est pourquoi il est inacceptable que seulement 43% des maisons de retraite acceptent les animaux de compagnie. 

Non, l’absence d’animaux en maison de retraite n’est pas justifiée ! Ni pour des raisons de santé, de propreté ou de surcroît de travail pour le personnel.

En effet, il suffit de lire les études scientifiques pour savoir le rôle positif des animaux sur la santé. Bien naturellement, la compagnie d’un animal atténue le sentiment d’isolement, mais le fait de le caresser réduit la pression artérielle, la température de la peau et la fréquence cardiaque, qui sont autant d’indices de stress. En outre, la nécessité de promener le chien contribue à prévenir les maladies cardio-vasculaires, le diabète et l’ostéoporose. Enfin, l’animal favorise les échanges sociaux : on lie plus facilement conversation avec les résidents qui aiment les bêtes !

Militons pour que les maisons de retraite accepte enfin les animaux, cela aurait du être inscrit dans la loi sur le vieillissement mais le combat continue !