Vous connaissez tous la lettre de Guy Moquet. Mais Emmanuel Macron a sorti de l’oubli une autre lettre poignante lors de la célébration du 75e anniversaire du Débarquement. Le chef de l’Etat a lu la lettre adressée par Henri Fertet à ses parents  juste avant que le jeune homme ne soit fusillé par les nazis. Mais Emmanuel Macron n’a cité que des extraits et l’ensemble du texte mérite d’être connu. Nous reproduisons en intégralité, ces mots particulièrement émouvants: “Chers parents, Ma lettre va vous causer une grande peine, mais je vous ai vus si pleins de courage que, je n’en doute pas, vous voudrez encore le garder, ne serait-ce que par amour pour moi…

Continuer la lecture