Non les retraités ne doivent pas être les variables d’ajustement des finances publiques. Souvenez vous du bon temps où les retraités ne payaient pas de cotisations sociales au principe qu’ils en avaient déjà réglé toute leur vie professionnelle. Faire financer les prestations maladies et chômage par la CSG et donc par les retraités, qui ne peuvent en bénéficier, au lieu de les faire payer par les salariés qui en profitent, est une aberration intellectuelle. Les pensions de retraite qui sont le résultat des cotisations versées tout au long de la vie ne peuvent être baissées de façon arbitraire. Il faut se poser une question simple: faut-il baisser le pouvoir d’achat d’un retraité à 1300€ par mois pour augmenter celui d’un cadre qui a lui un salaire de 7000€ ? Est-ce normal ? Est-ce juste ?

Continuer la lecture