Près de 720 000 personnes sont en maison de retraite. Et en Ephad,  la vie n’est pas toujours rose. Alors quand l’Etat prend une décision inique, la coupe est pleine. En effet, le gouvernement avait promis que la hausse de la CSG serait compensée pour les retraités par une baisse de la taxe d’habitation. Mais les pensionnaires des maisons de retraite ne paient pas de taxe d’habitation car leurs chambres ne sont pas considérées comme des logements privés. Donc les 700 000 résidents vont voir leur CSG augmenter de 1,7 point sans aucune contrepartie. Déjà que le coût des maisons de retraite est insupportable pour beaucoup, pourquoi encore s’acharner sur ces personnes dépendantes? C’est tout bonnement scandaleux !

Continuer la lecture