Devant la polémique, le gouvernement a préféré reculer. Mardi  24 septembre, le premier ministre Edouard Philippe a annoncé l’abandon du projet de suppression de l’exonération fiscale accordée aux personnes de plus de 70 ans  non dépendantes quand elles emploient une aide à domicile. Emmanuel Macron a assumé mardi soir avoir donné son feu vert au gouvernement pour qu’il renonce à raboter les aides à l’emploi à domicile pour les seniors, reconnaissant un choix « pragmatique » sur une mesure « à l’impact négatif ». Notre pétition pour le maintien de cet avantage fiscal et votre mobilisation ont surement fait renoncer le gouvernement. Mais comment peut-on s’acharner à ce point sur les retraités et ne pas s’apercevoir que s’attaquer aux aînés est une faute morale et politique majeure? 

Continuer la lecture