Décidément la science nous étonnera toujours ! Voici qu‘une étude canadienne très sérieuse démontre que manger ses crottes de nez permettrait de renforcer son immunité ! Les enfants adorent manger leur crottes de nez, et d’ailleurs, il n’y a pas qu’eux alors nous allons vous montrer pourquoi cette fâcheuse habitude est excellente pour la santé

Les crottes de nez sont des sécrétions nasales. Le mucus produit par les muqueuses nasales contient de l’eau et en se déséchant se durcit pour former ces fameuses crottes ! Mais ce système est bon pour la santé puisqu’il permet d’évacuer tout ce qui se forme dans notre nez ! Dans notre système nasal, nous avons une sorte de climatisation naturelle en humidifiant l’air. Ce qui est surprenant, c’est que plus vous êtes dans un environnement pollué, plus vos crottes de nez seront plus nombreuses et plus noirâtres. Et puis quand vous êtes grippé, le mucus change de couleur, il devient jaune ou blanc car les globules blancs sont plus présents si vous êtes enrhumé.

Mais revenons à l’intérêt de gober ces fameuses crottes de nez. Si vous mangez vos crottes de nez c’est que vous êtes atteint de mucophagie. Et oui, c’est le nom scientifique de cette pratique honteuse. Si vous mangez vos déjections nasales, vous allez renforcer votre système immunitaire selon les docteurs canadiens. En effet, cela renforcerait nos défenses pour lutter plus efficacement contre les microbes. Si nous les mangeons, nous allons produire naturellement plus d’anti-corps et pouvoir ainsi combattre les microbes.

Pour démontrer cette hypothèse, la faculté de Toronto a séparé des cobayes en deux groupes: ceux qui pouvaient manger leurs crottes de nez et ceux qui se pliaient aux bonnes manières. Et les résultats démontrent qu’absorber une petite quantité de microbes via ses crottes de nez permettrait une plus grosse production d’anti-corps ! Vous avez compris que pour ce remède soit éfficace, il faut absorber ses propres crottes de nez et non pas celles du voisin !

Cependant, et si vous ne voulez pas passer pour un malotru, il paraîtrait que se ronger les ongles et les avaler produirait les mêmes effets bénéfiques sur notre organisme ! Alors des deux mots, lequel allez vous choisir pour vous prémunir contre ces fichus microbes ?