Depuis hier, les journaux ne parlent que du régime des retraites qui n’arriverait à l’équilibre qu’en 2040 ou 2050 à la place de 2025. C’est un énorme problème mais les pseudo-experts n’ont même pas mentionné une autre facette des prévisions du Conseil d’Orientation des retraites: la baisse prévue et envisagée des pensions “la pension moyenne des retraités diminuerait  entre 2016 et 2070, au total de 18 % dans le scénario 1 % et de 34 % dans le scénario 1,8 %et aura “pour impact de creuser les écarts entre les pensions (à la fois celles des personnes déjà retraitées et celles des retraités futurs) et les revenus d’activité”. C’est dramatique et personne n’en parle ! 

Nous avons lu avec attention les 224 pages du rapport annuel du Conseil d’Orientation des Retraites et plusieurs points nous ont fortement inquiétés. La situation des retraites est mauvaise, la maison brûle et nous regardons ailleurs. Les politiques se focalisent tous sur l’équilibre du régime des retraites mais concernant les montants des pensions, c’est le silence total !

Et pour les prévisions du montant des pensions, l’avenir n’est pas rose: “la pension moyenne rapportée au revenu d’activité moyen passerait par un maximum vers 2018 puis diminuerait” Donc il faut s’attendre à deux ans de bon puis ensuite à une baisse lente des revenus des retraités.

En outre ” le niveau de vie relatif des retraités s’établirait entre 93 % et 100 % en 2040 et entre 81 % et 95 % en 2060″. On s’oriente donc vers une baisse de 20% du niveau de vie des retraités !

Voilà pour les prévisions mais pour le présent, le conseil confirme la difficulté de la situation de nombreux retraités “Le taux de pauvreté chez les plus de 75 ans est de 10 % chez les femmes et 7 % chez les hommes” ainsi que les différences de retraite entre les régimes “Le régime principal d’affiliation est un facteur explicatif important des écarts de montants de pension. Les montants moyens de pension sont les plus élevés pour les retraités ayant pour régime principal d’affiliation les régimes des professions libérales, de la fonction publique et des autres régimes spéciaux, et les plus faibles pour les retraités ayant pour régime principal d’affiliation les régimes de la MSA et du RSI” 

Il faut souligner une autre inégalité flagrante que encore une fois, peu de monde n’évoque: les inégalités de retraite Homme-Femme sont importantes ” Ainsi, le rapport entre la pension moyenne des femmes et celle des hommes est en 2015 de 86 % pour les fonctionnaires contre 66 % pour les salariés relevant du régime général et 64 % pour les non-salariés”

Donc résumons:

  • Plus question de tabler sur un équilibre financier du système pour 2025, dans le meilleur des cas, l’équilibre ne sera atteint qu’en 2040, voire 2050.
  • Le système actuel prévoit  une baisse des pensions.
  • La pauvreté des retraités va continuer.
  • L’inégalité homme-femme à la retraite va perdurer. 

A part cela, tout va bien, Madame la Marquise ?