Le plus compliqué c’est pas de faire le record, c’est d’arriver à 105 ans” Hier, tous les médias ont parlé du phénomène “Robert Marchand“. En effet, il a battu le record cycliste des plus de 105 ans : il a parcouru en une heure 22,528 km.  Ce célibataire né en 1911 sans enfants se définit comme un “type normal” et n’avoue que quelques regrets “le plus dur dans le fait de devenir centenaire, c’est de voir toute sa famille qui s’en va petit à petit“. Robert Marchand ne se plaint jamais et revendique fièrement son autonomie du quotidien : avec ses maigres 820€ de retraite, toujours encarté à la CGT retraite, Robert se glorifie de ne rien coûter à la Sécu, de faire seul ses courses et de s’entraîner tous les jours avec des exercices physiques “on doit tous les jours faire travailler ses muscles”. Ce contemporain du Président Fallières déclare avec malice “on ne fait plus de projet à …105 ans

Rendez-vous compte: Bradley Wiggins le recordman cycliste de l’heure a parcouru 54,526 km. Robert Marchand a parcouru seulement 31 kilomètres de moins. Mais il a 69 ans de plus !

Son précédent record datait de 2014 où il avait fait 26,9 km en 1 heure. En 3 ans, il a donc perdu 4,372 kilomètres. Mais par rapport à son précédent exploit de 2012, là il n’a perdu “que” 1,723 kilomètre. En 5 ans, de 100 à 105 ans, sa moyenne a seulement baissé de 344 mètres par an!

L’exploit de Robert Marchand est incroyable mais sa vie est aussi surprenante: tour à tour éleveur de poulets, camionneur au Venezuela, pompier à Paris, planteur de canne à sucre, bûcheron au Canada, négociant en vin à Mitry-Mory…

Toute sa vie il a conservé un caractère bien trempé. En 1936, pompier à Paris, il doit quitter ce corps d’élite pour refus d’obéissance. De là, il part au Venezuela pour commencer une nouvelle vie. En 2009, ce militant communiste a refusé par conviction politique de rencontrer la ministre des sports de l’époque Roselyne Bachelot.  

Une anecdote qui résume bien son caractère de champion : pour fêter dignement son 103 ème anniversaire, Robert Marchand a gravi le col Ardéchois qui porte depuis 2011 son nom. En 56 minutes, le phénoménal papy a monté à vélo le col, ou plutôt son col de 9 km entre Saint-Félicien et Lalouvesc. Même pas fatigué, Robert a déclaré à l’arrivée “J’aurais pu foncer un petit peu plus. Mais il ne faut pas jouer au champion, il faut savoir se calmer” 

Jamais encore n’a été enregistrée la performance sportive d’un “supercentenaire”, c’est à dire une personne âgée de 110 ans et plus. Gageons que Robert Marchand va s’attaquer à ce nouveau record !