Plus d’une heure de discours et rien…ou vraiment peu de choses concernant le sort des 15 millions de retraités ! Ah si une annonce vague de revalorisation du minimum vieillesse en 2018. De combien, quand? Et puis une confirmation, la hausse de la CSG pour l’année prochaine. Gros problème: le gouvernement nous annonçait une hausse de la CSG pour les retraités compensée par la suppression de la taxe d’habitation mais là encore grand flou: la fin de la taxe d’habitation se produira avant …la fin du quinquennat. Le Premier Ministre veut redonner du pouvoir d’achat aux 20 millions d’actifs et pour les 15 millions de retraités, pas un mot….Quand donc le gouvernement se souciera vraiment des retraités ?

Dans son discours de politique générale, Edouard Philippe a donné sa vision de la France et de son programme mais il a très peu abordé le problème des retraités. Qu’a-t-il dit ? Que pouvons-nous en retenir ? Nous avons écouté attentivement le discours du Premier Ministre et le moins que l’on puisse dire, c’est que la thématique des retraités, des seniors n’est pas très présente et même quasiment absente.

Revaloriser le minimum vieillesse c’est bien et c’est une nécessité. Emmanuel Macron, lors de sa campagne avait parlé d’une augmentation de 100€ par mois. Aujourd’hui, Edouard Philippe a simplement évoqué une revalorisation. Cela veut tout et rien dire…

La hausse de la CSG est maintenue car elle va redonner du pouvoir d’achat à une personne au SMIC d’environ 250€. C’est très bien mais personne ne dit que 250€ c’est la perte minimum de TOUT retraité avec seulement 1200€ de pension à cause de la hausse de la CSG. Et ne parlons pas de la compensation de cette augmentation de cotisation compensée par la fin de la taxe d’habitation renvoyée aux calendes grecques. Car les retraités doivent savoir que dès janvier 2018, la hausse de la CSG s’appliquera sans AUCUNE compensation. Une question nous vient à l’esprit: pourquoi le Premier Ministre avait évoqué cette compensation il y a seulement quelques jours? Arbitrage perdu au désavantage des retraités?

Oui la jeunesse et le sort des actifs, c’est important mais les retraités le sont aussi et eux aussi, ils rencontrent des difficultés et eux aussi ils souffrent !

Espérons dans tous les cas, que ce discours de politique générale ne reflétera pas la politique du nouveau gouvernement en faveur des retraités et des seniors. Sinon, nous serons encore une fois les oubliés de la République !