Nous avons écouté avec attention la liste des ministres énoncée hier. En regardant avec attention, nous nous sommes aperçus avec consternation que nous n’avons  plus de ministre ou de secrétaire d’Etat chargée des Personnes Âgées et de l’Autonomie comme l’était précédemment Pascale Boistard. Il y a bien une ministre des solidarités et de la santé Agnès Buzyn mais les aînés rentrent-ils dans son champ de compétence?  Si oui, associer uniquement les personnes âgées à la notion de solidarité est surprenant! Les 15 millions de retraités vont être contents. Alors est-ce un oubli, une négligence ou une volonté politique?  

Déjà nous aurions aimer la nomination d’un Ministre des Retraités, cela aurait été un symbole fort ! Au moins un secrétaire d’Etat.  Agnès Buzyn est nommée ministre des solidarités et de la santé. Les retraités, les personnes âgées et l’Autonomie rentrent-ils dans le champ de compétence de Madame le Ministre ? Si non, ce serait un oubli dramatique…

Déjà les réactions à cet “oubli” se manifestent: L’AD-PA (l’association des directeurs de maisons de retraite et des services à domicile) s’est dite “interloquée” de voir qu’aucun ministre, et pas même un secrétaire d’État, ne représente les retraités et personnes âgées

Mais la réaction, la plus virulente provient sans doute de Michèle Delaunay, l’emblématique Ministre de l’Autonomie du début du quinquennat précédent. Sur son blog, Madame Delaunay a publié un billet intitulé “L’inexcusable erreur”. Le titre en dit long et les attaques sont virulentes “C’est avec une totale incompréhension et un très grand regret que je constate aujourd’hui la disparition du Ministère des Personnes Âgées et de l’Autonomie.  Ce sont aujourd’hui près de 15 millions de Français qui se trouvent sans représentation, sans porte-parole, sans référence, pour faire évoluer notre société au regard du beau défi de la longévité et de toutes les questions qu’elle pose : santé, retraites, fiscalité, logement, familles, économie, grand-âge…” Tout est dit !

Les millions de seniors en France aimeraient qu’enfin, le gouvernement tienne compte de leurs revendications et de leurs aspirations.

Certaines revendications des retraités vont-elles être prises en compte par le gouvernement ? Qui va porter des projets forts et ambitieux en faveur des retraités comme :

  • Non diminution des retraites durant le quinquennat et augmentation dans les mêmes proportions que les salaires et non pas en fonction de l’inflation.
  • Revalorisation du minimum vieillesse pour atteindre 1000€ à la fin du quinquennat. 
  • Fin de la taxe appelée “contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie”
  • Suppression de la  fiscalisation de la majoration de pension de 10% attribuée aux personnes ayant eu ou élevé 3 enfants.
  • La 1/2 part fiscale doit être rétablie pour les veuves.
  • Mise en place comme en Espagne  des vacances payées en partie par l’Etat afin de redonner du pouvoir d’achat aux retraités mais aussi de pérenniser des emplois saisonniers.
  • Gratuité des transports publics pour les personnes de plus de 70 ans.
  • Création de pôles de l’économie liés au vieillissement afin de créer des emplois dans ces domaines utiles.
  • Mise à disposition d’une tablette pour les personnes de plus de 75 ans avec forfait internet gratuit.
  • Exonération totale des droits de succession pour une succession de moins de 300 000€. 
  • Aggravation des délits pour discrimination liée à l’âge.
  • Encadrement des tarifs des maisons de retraite. 

Alors Monsieur le Président pour une fois écoutez les conseils des aînés !