“Le travail c’est la santé,  ne rien faire c’est la conserver” et bien c’est totalement faux! Une étude française présentée à Boston en début de semaine par l’Inserm démontre  que chaque année travaillée après 60 ans réduit de près de 5% les risques d’être touché par la maladie d’Alzheimer ! Ainsi si l’âge de la retraite passe de 60 à 65 ans, les risques d’Alzheimer diminuent de plus de 15% ! Retour sur une découverte fondamentale :

Le travail conserve, voilà les conclusions auxquelles sont arrivés les chercheurs français. Après 60 ans, chaque année travaillée supplémentaire réduit de 3% les risques d’être touché par la maladie d’Alzheimer. Cette étude très sérieuse a porté sur l’étude de plus de 430 000 personnes, âgées de 74 ans en moyenne,  ce qui est un gage de fiabilité. On le savait depuis longtemps qu’une activité intellectuelle soutenue retardait l’apparition de cette maladie mais jamais une étude de cette ampleur n’avait été menée.

Il faut savoir que travailler longtemps ne retarde pas la maladie mais freine le développement de ses symptômes. Les fameuses plaques amyloïdes synonymes de la maladie sont toujours présentes mais elles ne modifient plus le processus cognitif. Le cerveau stimulé organise d’autres connexions neuronales et la maladie ne s développe pas !

Cependant, les conclusions de cette enquête ne sont pas valables pour tous les métiers et seules les professions dites “intellectuelles” bénéficient de l’éloignement de la maladie en travaillant plus longtemps. Si vous êtes devant un ordinateur, professeur, médecin, alors continuer à travailler après 60 ans est une bonne option. Par contre si vous êtes maçon ou plombier les effets du prolongement de l’âge du travail seront nuls !

Mais si vous êtes déjà à la retraite, ne vous inquiétez pas, ne cherchez pas de suite un nouveau travail, il suffit de lire, d’écrire en résumé de maintenir une activité intellectuelle soutenue pour se défendre face à la maladie d”Alzheimer !

Alzheimer touche dans notre pays 5% des personnes de plus de 65 ans et 17% des plus de 80 ans alors si vous êtes des seniors en forme, curieux, ouverts et intéressés par la vie, bref des personnes qui lisent régulièrement ce blog, vous aurez moins de risques de développer cette maladie qui ruine le cœur, les souvenirs et l’entourage.

Pour terminer, une petite vidéo qui vous fera sourire. Est-elle compatible avec les résultats de cette recherche ?