dessin rigoloLe travail empêche la mort, une retraite anticipée augmenterait les risques de décès précoce! Voici les surprenantes conclusions d’une étude américaine de l’Université de l’Oregon parue dans le Journal of Epidemiology and Community Health. Sur la base d’une étude de 2956 volontaires suivis pendant 18 ans, les scientifiques ont démontré que travailler une année supplémentaire après 65 ans a un impact positif sur la mortalité. Les seniors  en bonne santé qui ont pris leur retraite un an après 65 ans ont un risque réduit de 11% de décès. Ceux qui veulent repousser l’âge de la retraite œuvrent-ils en réalité pour notre santé ? 

Le travail est un facteur de longévité, voilà une affirmation qui peut à priori surprendre. Selon l’analyse des chercheurs américains, les travailleurs en bonne santé partis en retraite à 66 ans ont un risque de décès réduit de 11 % contre 9 % pour ceux en mauvaise santé.

Ainsi la retraite anticipée peut être un facteur de risque de mortalité et une vie professionnelle prolongée peut offrir des avantages de survie chez les retraités.

Pour vivre plus vieux, il faudrait retarder l’âge de la retraite. Voici un argument de santé publique que n’ont pas encore osé certains hommes politiques qui veulent repousser encore et toujours les départs en retraite!

Les 500 000 retraités qui travaillent encore vont être contents de connaitre cette recherche scientifique. Quoi que…

Prenez l’exemple d’Annick, à 68 ans, elle continue de travailler non pas pour vivre plus longtemps mais juste pour vivre dignement. 850€ de retraite après avoir travaillé toute sa vie, voilà une réalité qui dérange :