blog senior-égérie des seniorsEn ce moment les négociations concernant les retraites complémentaires battent leur plein. Le MEDEF propose même que la revalorisation annuelle des pensions complémentaires resterait indexée sur l’inflation mais serait diminuée de 1,5 point par rapport à la hausse des prix à la consommation! Nous proposons une autre piste innovante, décoiffante,  économiquement juste et porteuse de nombreuses retombées: la hausse des retraites ! C’est une simple mesure de bon sens car, faut-il le rappeler, les pensions de retraite sont un droit social acquis en contrepartie des cotisations payées, et ne doivent pas être une variable d’ajustement ! Nous proposons des pistes sérieuses pour augmenter les retraites mais elles ne sont pas politiquement correctes : 

Simple mesure de bon sens: la hausse des retraites  conduit à une augmentation de la consommation, donc du PIB, à une hausse des rentrées fiscales et sociales.

Une hausse de 1% des retraites induirait une facture de 1.3 milliard par an. Mais ce serait une somme qui serait réinjectée directement dans l’économie. Car il faut savoir que cela induirait une augmentation de 0,43% des dépenses de restaurant, 0,49% de communication, 0,57% des loisirs, et 0,45% des dépenses d’habillement. Comme les retraités donnent chaque année 32 milliards d’euros à leurs familles, si on augmentait de 1% les retraites cela équivaudrait à plus de 300 millions de dons réinjectés dans le porte-monnaie des enfants et des petits-enfants.

Un autre point, on nous bassine du soir au matin sur le déficit abyssal du régime des retraites. Mais qui ignore que ces trous béants ne proviennent pas du coût des pensions mais sont les conséquences de la crise ! 5% de chômeurs en plus, cela induit une baisse de recettes de 12 milliards pour les régimes de retraite !

Les hommes politiques sont focalisés sur l’âge de départ à la retraite mais ce qui est important c’est de vivre correctement quand on est retraité. Après avoir cotisé, travaillé toute sa vie, il n’est pas normal que les fins de mois commencent le premier ! Compter jusqu’à son dernier euro disponible ne peut pas être une fin en soi quand on a atteint l’âge de 70 ans !

Un homme politique, en l’occurrence Nicolas Dupont-Aignan a proposé d’augmenter, le 24 février 2015,  les petites retraites pour que le minimum soit de 1000€ par mois. C’est bien mais pourquoi se contenter de quelques centaines de milliers de retraités alors que des millions de seniors attendent un geste fort ! Nous disons oui à l’augmentation générale des retraites ! 

Il est nécessaire d’augmenter les retraites et ne pas mégoter l’effort que la Nation doit faire pour les plus âgés. La priorité ce doit être la jeunesse, peut-être,  mais sans oublier les retraités.

Savez-vous qu’en Italie le Premier Ministre Mattéo Renzi a promis 500€ à plus de 4 millions de retraités italiens? Savez-vous qu’en Finlande la retraite de base va être réévaluée, alors que des coupes drastiques vont être faites dans les dépenses publiques?

D’accord, vous allez nous dire c’est bien d’augmenter les retraites mais comment financer cette hausse des retraites ?

-En premier lieu, si la croissance revient, le déficit du régime des retraites diminuera même si le nombre de retraités augmentent et même si les pensions sont réévaluées. Le déficit du régime des retraites ne peut pas être évalué uniquement en fonction du montant des pensions. C’est trop facile et économiquement faux.

-Ensuite, et personne n’en parle. Peut-on encore continuer à distribuer une allocation de 800€  par mois à 24 000 étrangers de plus de 65 ans, même s’ils ont séjourné 10 ans dans notre pays et qu’ils n’ont jamais cotisé ni travaillé?  Cette “pseudo-retraite” coûte plus de 200 millions d’euros par an à notre pays et soulever cette question ne fait pas de nous des dangereux extrémistes de la droite, de l’UMP ou du FN. Trouvez vous normal qu’une personne étrangère parce qu’elle a plus de 65 ans  sans revenus touche autant qu’un agriculteur qui a cotisé toute sa vie? Posons la question et n’ayons pas peur des tabous.

-Autre piste de ressources, mais là encore politiquement incorrecte: savez-vous que si nous alignons les règles de retraite du secteur public sur celles du privé, le gain potentiel pourrait atteindre entre 800 millions et 4 milliards d’économies par an ! Soit tenez vous bien près de 15 % du montant total des pensions versées ! 

Maintenant la balle est dans le camp des politiques, des visionnaires. Il faut un new-deal ou un plan Marshall des retraites en France. C’est urgent et les 16 millions de seniors attendent enfin des mesures concrètes et non pas que les dirigeants les prennent pour des pigeons.

Alors la hausse des retraites, c’est maintenant ?