chèqueL’Assemblée Nationale vient de réduire la validité des chèques à 6 mois afin de favoriser d’autres moyens de paiement et notamment la carte bleue et les transactions par Internet. Les députés en prenant cette disposition ont-ils pensé à toutes ces personnes âgées qui privilégient le chèque comme moyen de paiement ?Il faut savoir que, selon une étude de la Banque de France, 62% des retraités sont très attachés au chèque  Pour 33% des plus de 75 ans, le chèque est le moyen préféré de paiement. Les députés en prenant cette disposition ont-ils pensé à toutes ces personnes âgées qui privilégient le chèque comme moyen de paiement ? Les retraités vont-ils tous devoir s’équiper d’Internet ou de carte de crédit? Il faut s’opposer à cette disparition programmée du chèque ! 

Les Français entretiennent une longue histoire avec le chèque : l’introduction du chèque en France date du 14 juin 1865. En 1918 le gouvernement crée le fameux  chèque postal pour diffuser plus largement le chèque grâce au réseau des bureaux de poste et éviter ainsi les paiements en liquide. En 1950, seulement 17% des français avaient un compte chèque et maintenant 84% des habitants de notre pays en ont un.  Et les Français et notamment les plus âgés y sont très attachés ! 

On aimerait bien voir nos députés convaincre une mamie de 92 ans de ne plus se servir de son chéquier. Ils vont lui dire:  vous n’avez qu’à utiliser Internet pour payer EDF ou votre facture d’eau ou alors allez faire un virement de votre banque. Non, sous prétexte de limiter le risque d’impayés aux commerçants et pour faire plaisir aux banques, nos gouvernants pénalisent fortement les personnes âgées attachées aux chèques.

La France est le pays qui utilise le plus de chèques en Europe avec 3,3 milliards de chèques, ce qui est équivalent à 37 chèques en moyenne par habitant et par an. Certains vont s’adapter mais les retraités qui n’ont pas Internet ou qui sont suspicieux avec les paiements en ligne comment vont-ils faire ? 

C’est une mesure discriminatoire pour faire encore plaisir aux banquiers !

Pour finir sur une note un peu gaie, Frédéric Dard disait “Les rides sont le chèque barré de l’âge”