Pierre Desproges écrivait “Il était tellement obsédé qu’à la fin il sautait même des repas ! ” et bien il n’avait pas tort. En effet, selon les scientifiques de l’Université du Wisconsin démontrent que manger moins fait vivre mieux, ou plutôt manger moins permettrait de garder intactes les facultés cognitives ! Une alimentation trop riche avec trop de graisses entraînerait donc des pertes de mémoire avec l’âge ! Voilà ce qui vous reste à faire si vous ne voulez pas devenir gâteux :

Attention, nous ne parlons pas ici du fameux régime “manger moins pour vivre plus vieux” inspiré des japonais de l’île d’Osaka. Les études ont démontré qu’il n’y avait pas de corrélation entre l’espérance de vie et le fait de jeûner. Éventuellement votre taux de diabète sera plus bas et vous serez moins stressé mais n’espérez pas seulement en mangeant moins devenir centenaire.

Non dans cet article, nous voulons relater les dernières recherches qui prouvent que manger moins permet de garder plus longtemps sa mémoire et ses facultés cognitives. Manger mieux pour ne pas perdre la tête en vieillissant, voilà les enseignements de cette recherche menée pour l’instant sur des souris. Celles qui étaient soumis à un régime drastique ne se perdaient pas dans les dédales d’un labyrinthe. Les neurones sont maintenues en activité car un enzyme particulier favorise le ralentissement de la dégénérescence cognitive.

Si perdre la mémoire c’est perdre le contact avec le monde alors plus ne plus perdre la tête, un seul conseil: mangez équilibré et mangez peu. De toutes les façons, ce ne peut pas vous faire de mal !