blog senior-la facilité des seniorsTous les seniors craignent un jour ou l’autre d’être atteints de démence. Perdre la mémoire, perdre la notion de l’espace et du temps sont des signes qui peuvent inquiéter. Mais, rassurez-vous, une étude scientifique espagnole de l’Université de Valence publiée dans la revue Revista de Investigación Clínica donne les clefs pour ralentir le déclin cognitif. Et c’est assez simple: il suffit de dormir précisément entre 6 et 8 heures par jour, ni plus ni moins mais aussi de lire tous les jours. Découvrons les remèdes pour préserver votre santé mentale: 

Il faut savoir que chaque année, à partir de 65 ans, les troubles cognitifs augmentent de 9% chez les retraités et en 10 ans ils augmentent de 100%! Alors faire attention à son cerveau, se prémunir face au déclin cognitif, voilà les secrets d’une bonne santé. C’est pour cette raison que les médecins espagnols ont étudié une population de 250 personnes âgées de 65 à 92 ans. Nous vous livrons tous leurs secrets:

Manquer de sommeil détruit les neurones mais trop dormir les ramollit ! Selon l’étude menée à Valence  il y a comme dans de nombreux domaines, un juste milieu à trouver concernant le sommeil. En effet, une personne qui dort plus de 8 heures par nuit en moyenne, ou une autre qui dort moins de 6 heures par nuit, présente un risque accru de déclin cognitif de 2,6 fois plus important qu’une personne qui dort 7 heures par nuit ! De plus, les scientifiques déconseillent vivement la sieste la journée. Si vous voulez garder toute votre tête, dormez mais sans excès!

-En outre, les chercheurs espagnols ont aussi démontré que la lecture quotidienne était aussi utile pour faire face au déclin cognitif. En comparaison une personne qui lit tous les jours soit un livre, soit son journal, soit notre site Senior en Forme, a 3,7 moins de risque de présenter un déclin cognitif par rapport à une personne qui ne lit jamais et 2,7 moins  par rapport à une personne qui ne lit qu’occasionnellement! 

Voilà quelques indications simples pour ne pas plus tard souffrir de démence comme malheureusement 35 millions de personnes dans le monde en 2014 et 100 millions en 2060.