impotEn 2018, les 15 millions de retraités vont voit leur impôt sur le revenu directement prélevé à la source. C’est à dire que leur impôt sera prélevé de leur pension. Le gouvernement indique “que l’on soit actif ou retraité, chacun bénéficiera de ce mode de prélèvement contemporain des revenus”.Cette réforme concernera les pensions mais aussi les revenus fonciers. Mais, il faudra toujours en mai établir une déclaration de revenus afin de définir le montant de son impôt. Le gouvernement présente ce dispositif comme “une modernisation du paiement de notre impôt qui sera mieux adapté à la vie de chacun”. Néanmoins, le cas des personnes qui cumulent plusieurs pensions de caisses de retraite différente n’est pas encore réglé et on ne sait pas encore comment concrètement sera prélevé l’impôt. Vraisemblablement, on a pas fini d’en entendre parler ! 

La réforme permet de rendre le paiement de l’impôt contemporain de la perception des revenus et d’éviter ainsi un tel décalage. C’est là son objectif principal. C’est un noble objectif de lisser l’impôt et de le rendre plus “indolore”

Les nouveaux retraités vont être les grands gagnants de cette réforme car leur impôt sera basé la première année sur leur pension et non pas sur les revenus professionnels de l’année précédente.

Ce prélèvement à la source va sûrement modifier le travail des caisses de retraite et entraîner de facto des complications. Personne pour l’instant ne s’en offusque. C’est peut-être une bonne chose mais alors pourquoi ne pas aussi verser les retraites le 1er du mois et non le 9?

Les caisses de retraite ont déclaré que c’était impossible de verser les pensions en début du mois mais ne disent rien concernant le prélèvement à la source !

A tout modifier, changeons tout !