Jacques Brel disait que ” La bêtise, c’est de la paresse.” Et bien, selon une étude scientifique du journal américain de physiologie, la flemmardise n’est pas due à une simple absence de volonté mais elle dépend des saisons. En été, on est plus flemmard et on ne peut rien y faire ! Sauf manger une glace ! Pourquoi ?

Flaubert écrivait “L’été est une saison qui prête au comique” et bien cette saison prête aussi à la flemmardise et à la paresse. Tout le monde le dit et l’a ressenti, les gestes sont plus indolents et surtout l’envie de faire décline fortement en cette période. Cependant, maintenant ces faits sont étayés par des recherches scientifiques sérieuses et précises:

Savez vous qu’en moyenne quand il fait beau et chaud, vous passez une demi-heure de moins au bureau que quand il pleut ? En résumé, le mauvais temps rend travailleur et le beau temps rend peu productif. La concentration s’évapore avec la chaleur et l’envie disparaît avec les beaux jours.

Mais rassurez-vous tout n’est pas perdu car les scientifiques ont trouvé la parade pour nous faire sortir de cette torpeur estivale: manger une glace ! Et oui, c’est bon, c’est frais cela désaltère et coupe la soif mais surtout, la glace contient du glucose qui donne un léger coup de fouet bien nécessaire en été !

Mais une autre étude scientifique fait grand bruit et celle-ci les conclusions sont fortement surprenantes: Il paraîtrait que la paresse serait aussi d’origine génétique!

En effet,  les chercheurs américains sur la base d’expérimentation sur des rats se sont aperçus qu’il y avait deux sortes de catégories : les paresseux et les autres !

Dans notre cerveau, nous avons à peu près 15 000 gênes et seulement une trentaine jouent un rôle dans notre aptitude physique. Il y aurait un donc un gène de la flemmardise qui se transmettrait donc de génération en génération. Cela pourrait donc expliquer que certains habitants de pays sont réputées indolents et ce ne serait pas le soleil qui serait la cause mais leurs empreintes génétiques !

Si vous êtes un brin paresseux, que votre épouse ne s’en prenne pas à vous mais plutôt à vos parents ! Voilà de beaux motifs de dispute en perspective !