espéranceUn chiffre sorti de l’Insee est passé complètement inaperçu aujourd’hui: en 2015, l’espérance de vie a baissé en France. C’est du jamais vu depuis 1969 et c’est dramatique ! Les hommes perdent 3 mois d’espérance de vie et les femmes 4 mois. Cette baisse s’explique par la hausse de la mortalité après 65 ans enregistrée en 2015. Après 60 ans, il ne reste en moyenne que 27,3 ans à vivre pour une femme et 22,9 ans pour un homme. Il est intéressant de noter aussi que l’espérance de vie des femmes à la naissance est supérieure de 6,1 ans à celle des hommes. Notre pays compte 12,5 millions de personnes âgées de plus de 65 ans et 6 millions de plus de 75 ans.  La génération “baby-boom” est devenue la génération “papy-boom” ! 

Mais qu’est ce qui peut donc expliquer que l’espérance de vie diminue en France en 2015?

Les experts estiment que la baisse de l’espérance de vie en France s’explique par une hausse brutale du taux de mortalité chez les plus de 65 ans.

Les chercheurs penchent pour trois hypothèses qui peuvent expliquer cette hausse inquiétante des décès :

Une épidémie de grippe exceptionnelle qui a fait 24 000 décès. Les seniors ne veulent plus se faire vacciner contre la grippe mais pourquoi ne pas rendre cette mesure de santé obligatoire après 70 ans?

Un été particulièrement chaud qui a rappelé la canicule de 2003. Mais pourquoi ne pas constituer des gardes de facteurs ou de policiers municipaux afin de surveiller l’état de santé des personnes âgées vulnérables et isolées?

Un mois d’octobre froid. Les seniors ont souvent du mal à sa chauffer, ils hésitent à allumer leur poêle ou les radiateurs, tout simplement parce que cela coûte cher !

Toutes ces raisons ne sont pas valables, cette hausse de mortalité aurait pu être évité en partie si l’Etat prenait des bonnes mesures et s’intéressait vraiment au sort des anciens. Car aux dernières nouvelles, nous ne sommes pas dans un pays africain, miné par les famines ou les catastrophes naturelles. Nous sommes en France en 2015, et l’espérance de vie diminue. Pour certains, cela semble normal, mais ce  n’était pas arrivé depuis 1969, soit depuis 47 ans, alors qu’attendent nos dirigeants pour réagir.

Non on ne vit pas mieux en 2016 qu’avant: la preuve !