L’ostéoporose est un problème de santé publique. Elle diminue la masse osseuse du squelette et entraîne une fragilité en augmentant le risque de fracture.La fréquence des fractures dues à cette décalcification, la gravité de certaines peuvent diminuer l’espérance ou la qualité de la vie.

                        Les fractures les plus fréquentes sont la fracture du poignet, de la colonne vertébrale et de la hanche, déclenchée parfois par un traumatisme minime.

            La masse osseuse, à peu près stable jusqu’à 40 ans, diminue à l’approche de la ménopause en raison d’une carence hormonale. L’ostéoporose, maladie féminine, le plus souvent post-ménopausique peut être liée à d’autres causes médicales ou à un traitement, notamment à base de cortisone. L’ostéoporose masculine du sénior est beaucoup plus rare et l’on retrouve toujours une cause secondaire : médicamenteuse, hormonale, intoxication.

 

            Le diagnostic de la maladie repose sur un examen : la mesure de la densité minérale osseuse, pratiquée habituellement au niveau de la colonne vertébrale  lombaire et du col du fémur. Cet examen, totalement indolore, sans préparation, sera généralement pratiqué,  à la demande de votre médecin, par un radiologue ou un rhumatologue.

 

            La prise en charge de l’ostéoporose du sénior repose sur plusieurs éléments :

+ Le mode de vie avec recommandations concernant certaines activités ; l’immobilisation entrainant une perte osseuse. Un exercice physique régulier est à conseiller tel que la marche, une gymnastique adaptée (à la maison, en milieu aquatique) ou certains sports non violents.

+ L’amélioration  de la diététique avec un apport satisfaisant en calcium, vitamine D et protéines, sur recommandation de votre médecin ou d’un nutritionniste, en sachant que certains aliments ou eaux minérales permettent d’obtenir totalement ou partiellement cet objectif.

La réduction du tabac et de l’alcool, prédisposant aussi à l’ostéoporose sera aussi à prévoir.

+ La prévention des chutes, en aménageant son logement. Il faut éviter les sols glissants, les tapis, avoir un éclairage adapté, prévoir des poignées dans certains locaux : salle de bains, etc…

+ L’amélioration de l’équilibre postural par certaines activités (Tai-Chi) sera aussi utile.

 

  • Le traitement médicamenteux :

Apport complémentaire en calcium, Vitamine D, choix du médicament reposent uniquement sur une décision médicale, après un bilan sanguin, urinaire et une ostéodensitométrie (ODM).

Plusieurs médicaments sont à la disposition de votre médecin. Ce dernier décidera de celui le plus adapté à votre état en sachant  que la thérapeutique médicamenteuse une fois entreprise sera longue, échelonnée sur plusieurs années et justifiera une surveillance médicale régulière.

 

         L’ostéoporose, maladie chronique liée au vieillissement reste encore une pathologie, relativement méconnue ou même négligée.

         Depuis quelques années, des progrès significatifs dans le diagnostic et le traitement ont été réalisés et tout Sénior, atteint par cette affection, doit pouvoir en bénéficier.