Les seniors et le plaisir

On ne mesure pas sa vie par la durée du temps, mais par la durée des plaisirs obtenus.

Quand nous évoquons le mot plaisir, à quoi vous fait-il penser ?

  • Le plaisir pourquoi ?

Manger et boire sont essentiels pour vivre, et ils sont une des premières et constantes sources de plaisir. Pour reprendre Epicure, la mort n’est rien, car quand nous vivons, nous ne savons pas ce qu’est la mort, et lorsque nous sommes morts, par définition nous ne savons plus ce qu’est la vie. Les plaisirs permettent  de nous réaliser et de bien vivre durant notre existence. C’est à partir de cela que nous pourrons parler du plaisir comme philosophie de vie.

Nous cherchons tous des choses agréables (c’est un des sens du mot plaisir), et nous fuyons les choses désagréables, sauf si nous pensons qu’elles vont être source de plaisir ultérieure. Or, le plaisir est bien ce qui nous procure une sensation agréable, et nous sommes là dans l’ordre du sentir, du ressentir, de la sensation. Mais ignorer le plaisir, c’est se complaire dans la souffrance. Se faire plaisir  c’est apprendre à mieux vivre, à bien vivre, à vivre agréablement.

  • Plaisir et bonheur

Parfois un petit plaisir peut nous amener au bonheur et, dans l´ordre inverse, il y a des bonheurs qui contiennent des plaisirs. Le plaisir est alors conjoncturel, contrairement au bonheur, qui  ne s’inscrit pas dans le temps.

Si nous éprouvons  du plaisir cela nous  heureux et manifestement pour atteindre le bonheur, il faut atteindre le plaisir.

Alors pourquoi se priver de plaisir puisque c’est la voie qui mène au bonheur ?

Il nous semble de nous intéresser au-delà de la notion générale du plaisir, mais plutôt de nous interroger sur les plaisirs simples de la vie ce que l’on nomme les petits plaisirs.

Car c’est parfois dans les plus petites choses, dans les petits plaisirs, qu’on rencontre les plus grands bonheurs.

Si l’on interroge, les seniors sur les petits plaisirs de la vie, voilà ce qu’ils répondent spontanément :

–          avoir une bonne nuit de sommeil

–          pleurer de rire

–          faire sourire quelqu’un

–          reprendre contact avec un ancien ami

–          rire d’événements passés

–          être complimenté par quelqu’un

–          se blottir dans le canapé avec une boisson chaude et un bon livre

–           s’apercevoir qu’on a perdu du poids

–           avoir un petit déjeuner surprise servi au lit

–           feuilleter un ancien album photo

 

Chacun a sa propre conception du plaisir et des petits plaisirs qui peuvent être très simples : déguster un bon vin, préparer un repas, prendre le temps, flâner ou bien rêvasser.

Dans cette liste à la Prévert, les plaisirs des sens se mêlent aux élans de l’affectivité et de l’intériorité : la joie, l’amour, l’amitié, l’admiration devant la beauté, l’exaltation du dépassement, les satisfactions de l’esprit et de l’intelligence…

 

Le bonheur est un art de vivre et l’art de vivre est donc le plus fructueux de tous les arts.