Ce n’est pas nous qui l’écrivons mais le journal Le Monde daté d’hier ! Des millions de retraités, dont les pensions sont gelées depuis maintenant 4 ans, vont subir de plein fouet une baisse de leur pouvoir d’achat dans l’indifférence totale. Aucune compensation n’est prévue pour les retraités. 9 millions de retraités vont voir leurs impôts augmenter. Et que l’on ne dise pas que cette hausse de CSG ne va concerner que les retraités privilégiés ou aisés car elle touchera de plein fouet toutes les pensions supérieures à 1200€. Pourquoi cet acharnement ? Pourquoi décider des mesures compensatoires pour les salariés et rien pour les retraités? Oui, les retraités seront les grands perdants de la hausse de la CSG !

Cette mesure est scandaleuse puisqu’elle ne lésera que les retraités. En outre, un flou est entretenu sciemment par le gouvernement :

  • Le Premier Ministre dit que 40% des retraités vont être exonérés de la hausse de la CSG puis hier ce chiffre est monté à 80% !
  • Le Porte-parole du gouvernement dit que cette mesure ne s’appliquera qu’à partir de 1400€ ou 1500€ de pension mensuelle alors que le Premier Ministre évoquait le chiffre de 1200€ ! 

Bref, quand c’est flou c’est qu’il y a un loup.

Ce qui est dramatique c’est que l’on présente un retraité avec seulement 1200€ par mois comme un privilégié ou un nanti. Mais essayez de vivre à la retraite, à 92 ans, avec 1201€ par mois. Certains disent que les retraités gagnent trop par rapport aux actifs, mais cet argument est fallacieux. On veut présenter tous les retraités comme des propriétaires avec des charges minimes mais salarié ou retraité avec 1205€ par mois, les problèmes de fins de mois sont les mêmes. Sauf qu’on peut compter sur son travail à 40 ans pour augmenter ses revenus, mais reconnaissez qu’à 85 ans, à part sa pension, c’est difficile d’aller chercher des compléments de revenus !

En outre cette mesure oppose de fait les actifs et les retraités, ceux qui ont des compensations et les autres qui n’ont rien, on est donc loin d’une société pacifiée. Et ne parlons pas des applications ubuesques de cette hausse de CSG: un retraité touchant 1199 € par mois sera exempté, alors qu’à 1200 € il faudrait acquitter un supplément d’impôts de 350 ou 400 € par an. 

Si le gouvernement persiste, alors pourquoi ne pas proposer pour les retraités une mesure simple et de bon sens: que toute CSG payée soit déduite de la base d’imposition de l’impôt sur le revenu. Payer de l’IR sur un revenu qui n’arrive pas sur son compte, est une absurdité majeure. Il faudrait que les retraités ne soient  imposés que sur les revenus réels.

Qu’en pensez-vous ?