Le discours de politique générale du Premier Ministre a fait 15 millions de déçus: les retraités ! Les seniors sont les grands perdants des mesures du gouvernement et vont trinquer. En effet, la hausse de la CSG dès janvier 2018 a été annoncée hier pour tout retraité avec seulement 1200€ de pension mais, et c’est la douche froide, la suppression de la taxe d’habitation qui devait compenser cette hausse ne sera effective qu’en 2021 ou 2022! Prendre de l’argent aux aînés pour financer le pouvoir d’achat des actifs, c’est une décision scandaleuse et dangereuse ! 

Edouard Philippe a déclaré hier “Entre temps, nous aurons rendu du pouvoir d’achat aux salariés, la suppression des cotisations salariales sur l’assurance maladie et l’assurance chômage, financée par un transfert sur la CSG, redonnera, dès 2018, du pouvoir d’achat à plus de 20 millions d’actifs. Cela représente, Mesdames et Messieurs, 250 euros par an au niveau du SMIC, 250 euros par an au niveau du SMIC

Monsieur le Premier Ministre a oublié de mentionner que tout retraité avec seulement 1200€ de pension verra lui une BAISSE de 250€ au minimum de son pouvoir d’achat en raison de la hausse de la CSG sans aucune compensation .

Les actifs sont les gagnants et les retraités les grands perdants de ces mesures. Est-ce normal et juste? C’est cela le nouveau monde opposer les actifs et les retraités?

Oui cette mesure frappera de plein fouet les retraités car 25€ de perte de pouvoir d’achat par mois, cela fait 1200€ sur le quinquennat soit 1 mois entier de pension. Le gouvernement aime les chiffres et celui-là il préfère le cacher.

Ce qui met les retraités en rogne, ce sont les déclarations contradictoires du Premier Ministre. En effet, le 20 juin sur l’antenne de RMC, il a dit “l’augmentation de la CSG puisse être compensée par la diminution de la taxe d’habitation” et “ça compensera pour beaucoup de retraités” “on va voir comment ça se passe mais ce sera dans l’ordre de 80% des retraités”. Cependant, hier dans son discours de politique générale, Edouard Philippe a déclaré “la réforme de la taxe d’habitation qui doit contribuer d’ici la fin du quinquennat à rendre du pouvoir d’achat “

Les mots sont importants: pour la suppression de la taxe d’habitation, on ne parle plus de 2019 mais de la fin du quinquennat. Donc 2021 ou 2022 ! Pendant 3 ou 4 ans, les retraités vont supporter une hausse de leurs cotisations sociales sans AUCUNE compensation. 

Les retraités sont les seuls pigeons des mesures du gouvernement et c’est bien connu pour les énarques avec 1200€ de pension, on peut payer, on est “riche” ou “aisé”. Il faudrait que les ministres ou les députés essaient de vivre avec 1205€ par mois et nous verrons bien…

Les retraités ont massivement voté pour Emmanuel Macron et pour les députés d’En Marche et 68% des retraités ont une vision positive du Président. Ces mesures injustes vont-elles modifier leurs opinions?

Car 9 millions de retraités, soit 60% de l’ensemble des retraités, devront payer l’addition. Cela fait beaucoup de monde, non?

On ne peut dire que nous soyons les seuls à alarmer sur la situation des retraités. Hier le journal Marianne titrait “Annonces d’Edouard Philippe sur la CSG et la taxe d’habitation: les retraités vont trinquer et payer l’addition “…

Alors que devons nous faire? La grève? Des manifestations? Des pétitions ? Il faut dès à présent faire pression sur nos députés afin qu’à la rentrée lors du projet de budget, les retraités soient exonérés de la hausse de la CSG.

Mais d’ici-là, il faut faire du bruit!