Hier Emmanuel Macron a donné son feu vert à l’exonération de la taxe d’habitation pour 80% des ménages et ce dès janvier 2018. Les retraités vont être très attentifs à cette réforme car elle devrait compenser la hausse de la CSG qui va frapper injustement 9 millions de retraités. Mais de nombreuses questions se posent: qui sera concerné par l’exonération? A partir de quelle date la suppression de la taxe d’habitation sera-t-elle mis en place? La suppression de la taxe d’habitation compensera-t-elle intégralement la hausse de la CSG? Selon nos calculs, un retraité avec 1650€ de pension difficilement gagné lors de sa vie professionnelle verra une hausse de la CSG de 350€ sans contrepartie de la suppression de la taxe d’habitation. 

Monsieur le Premier Ministre a déclaré “la hausse de la CSG sera, pour l’immense majorité des retraités, compensée par la suppression de la taxe d’habitation”

Étudions précisément les déclaration d’Edouard Philippe, car selon nos informations:

  • Tout retraité avec plus de 1200€ de pension va voir sa CSG augmenter dès janvier 2018 de 250€ au minimum jusqu’à 500€ par an.
  • En 2017, le revenu pour être exonéré de taxe d’habitation était de 892€ par mois. Avec la réforme, pour ne pas payer la taxe d’habitation les revenus par personne ne devront pas dépasser 1666€ par mois. 
  • La suppression de la taxe d’habitation se fera par paliers pour un effacement total en 2020. 
  • Le montant moyen de la taxe d’habitation est de 1097€.

Afin de clarifier cet imbroglio fiscal, nous pouvons dire que les retraités avec des retraités inférieures à 1650€ seront gagnants, ils gagneront plus avec la suppression de la taxe d’habitation qu’avec la hausse de la CSG.

Donc cela signifie que les retraités avec plus de 1666€ de pension vont subir la double peine: augmentation de la CSG de près de 350€ par an sans bénéficier de la suppression de la taxe d’habitation.

Il faudra que les retraités se mobilisent pour être les premiers bénéficiaires de la suppression de la taxe d’habitation car ils vont subir sans contrepartie la hausse de la CSG. Surtout ne pas attendre 2020 car la hausse de la CSG c’est maintenant !

Néanmoins, cette mesure est injuste car les salariés vont bénéficier de l’exonération des cotisations sociales et de la suppression de la taxe d’habitation. Les retraités vont donner d’un côté et récupérer d’un autre. Ils ne seront pas gagnants de ces mesures fiscales par rapport aux salariés.

Dans tous les cas, les retraités se doivent d’être vigilants !