vote34% des personnes qui ont participé aux primaires de la droite et du centre de dimanche ont plus de 65 ans. Les analyses du vote donnent les résultats suivants: 41% des retraités ont voté pour François Fillon et 27% pour Alain Juppé. Déjà, le commentateurs disent:  c’est un électorat âgé, les retraités sont sur-représentés dans ce vote. Et alors? Sans prendre aucunement parti, où est le problème? Les retraités n’ont-ils pas droit de se rendre massivement dans les urnes? Les suffrages des seniors valent-ils moins que ceux des plus jeunes? Ces analyses sont une forme de discriminations, non? 

Il faut se réjouir au contraire que les retraités se rendent massivement aux urnes. Ils ont fait part de leur préférence, c’est leur choix mais personne ne peut dénigrer leur vote. L’exemple du Brexit en est l’illustration: Les jeunes sont modernes, les vieux sont rétrogrades. Les jeunes votent bien, ils sont pour l’ouverture au monde, ils ne sont pas recroquevillés sur le passé alors que les plus âgées sont d’éternels insatisfaits. Voilà un bref résumé des arguments fallacieux et des critiques qui se sont abattus sur les seniors anglais à l’occasion du Brexit. Les biens pensants leur ont reproché leur vote à 61% en faveur de la sortie de l’Angleterre de l’Europe. Même l’ONU s’est offusqué de ces commentaires “les critiques envers les personnes âgées au sujet du vote exprimé lors du référendum britannique sont regrettables”. Il fut un temps où l’on votait à la place des morts, maintenant certains veulent voter à la place des vieux !

Si pour les primaires de la gauche, les électeurs retraités se mobilisent massivement ce sera aussi une bonne chose.

Il ne faut pas oublier certains chiffres qui sont des réalités: Les seniors représentent 29% de l’électorat plus d’ 1 électeur sur 4! Et personne n’en parle, c’est un électorat incontournable car c’est la tranche d’âge qui se déplace le plus aux urnes: 13% de mieux que la moyenne. Alors quand des journalistes prétendent que le la politique française est verrouillée par le vote des seniors, c’est se moquer du monde. Les politiques feraient mieux de comprendre les aspirations et les craintes des retraités et essayer de les convaincre au lieu de dénigrer leurs votes.

Il ne faut pas non plus oublier que les suffrages des seniors ne sont pas homogènes et changent en fonction des élections. D’ailleurs en 2012, 48% des retraités avaient voté pour François Hollande pour 52% pour Nicolas Sarkozy.

Pour les retraités, il est essentiel de voter, c’est un devoir et les jeunes devraient s’inspirer de cet exemple civique !