locomotive3 milliards de déficit! 274 000 retraités de la SNCF et 175 000 agents en activité. L’équation est insoluble: les cotisations rapportent chaque année 2 milliards et les pensions des agents de la SNCF se montent à 6 milliards ! Ce qui fait quand même 14598€ par agent à la retraite versé par l’Etat. Certes le gouvernement se félicite du retour à l’équilibre du régime général des retraites, mais il ne faudrait pas oublier, un peu vite, les régimes spéciaux. 3,3 milliards de déficit pour les retraites des cheminots, c’est énorme, non? 

Non, ce ne sont pas des chiffres venus de l’imagination de seniors farfelus. Il faut lire en intégralité le rapport sur les retraites et dans le chapitre Régimes sociaux de retraite on découvre la ligne:  Régimes sociaux et de retraite des transports terrestres avec le montant suivant 4 038 730 778 €. Plus de 4 milliards d’euros c’est beaucoup.

Donc si l’on lit entre les lignes, les retraites de la SNCF  se monte à 3,3 milliards et celles de la RATP à “seulement” 640 millions. Le pire c’est que c’est chaque année ! On croyait que les retraites des régimes spéciaux avaient été remis d’aplomb mais quand on lit ces chiffres, on défaille. Ce n’est pas la peine de matraquer les retraites du régime général, de vanter son retour à l’équilibre si ce n’est pour mettre sous le tapis les déficits des régimes spéciaux.

Une échelle de grandeur: en 2016, le régime général des retraites va être à l’excédent de 43 millions, les retraites de la SNCF vont être en déficit de 3,3 milliards. A ce rythme là, il faudrait 76 ans d’excédent du régime général pour renflouer un an de déficit des retraites des agents des transports.

Nous vous avions déjà parlé des retraites des agents d’EDF : sur un total d’environ 800€ de facture annuelle d’électricité, on nous prélève 17€ pour payer les retraites des 145 000 agents d’EDF -GDF. Chaque année nous finançons à hauteur de plus d’un milliard les retraites de nos électriciens!

chaque français paye 55€ d’impôt pour payer les retraites des agents de la SNCF chaque année, ça fait cher le billet de train. Et si on creuse un peu plus cette question, nous pouvons nous rendre compte que selon la Caisse nationale d’assurance vieillesse, en 2011, l’âge moyen de la retraite s’est ainsi établi 54,4 ans à la RATP et à 55,1 ans à la SNCF, contre 62 ans pour le régime général des retraites. 

Economies ?