alarmeLa réforme des retraites de 2014 est déjà obsolète! Pour arriver à l’équilibre il faudra attendre jusqu’en 2025 alors que le projet de loi fixait 2020 comme date butoir. Mais ce qui est inquiétant ce sont les hypothèses de croissance prévue: pour un chômage de 4,5% (improbable nous direz-vous) il faudra soit augmenter les cotisations de 0,3% ou BAISSER les pensions de 0,8%. Et ce dès 2016, soit demain. Et si la conjoncture est encore plus mauvaise, pour arriver à l’équilibre, il faudra BAISSER les retraites de 3,5% ou prévoir une hausse de cotisation de 1,5%. Dans tous les cas, un scénario noir se profile mais personne n’en parle de peur d’effrayer les 16 millions de retraités! 

Si le chômage se maintient à 10%, le poids des retraites se montera à 0,5% du produit intérieur brut soit près de 10 milliards !

Ce qui est surprenant, c’est que la réforme des retraites date de 2014 et elle semble déjà insuffisante. Pourtant, le 16 décembre 2014, il y a juste 4 mois, le Conseil d’Orientation des Retraites disait que le retour à l’équilibre du régime général des retraites pourrait être possible dès les années 2020. Et patatras, les prévisions optimistes se sont déjà envolées.

On reparle encore de la désindexation des retraites, c’est à dire de ne plus aligner les retraites sur l’inflation. Cela fait déjà 30 mois que cette politique dangereuse est mise en place et certains préconisent un gel des retraites jusqu’en 2017…du moins jusqu’aux prochaines élections présidentielles.

Pourtant, d’autres pays arrivent à s’en sortir mieux que nous même si la démographie vieillissante reste une problématique commune à toute l’Europe. La France consacre à peu près 13% de son PIB aux pensions contre 12% en Allemagne et 11% pour la moyenne européenne. 1% ce n’est rien mais à l’échelle d’un pays cela représente des dizaines de milliards. Seule l’Italie dépense plus que notre pays pour les retraites.

Cependant, de nombreux pays ont mis en place des réformes rigoureuses qui malheureusement se traduisent souvent par une baisse des pensions. Ainsi les retraités grecs ont vu leur pension baisser de 10 à 40% en fonction des caisses de retraite. Cependant, le système grec avant les réformes était le plus avantageux d’Europe puisqu’il assurait à chaque retraité grec de toucher 110% de son dernier salaire!

84% des français sont inquiets sur le montant de leur future retraite, et 78% des retraités ont peur de voir leur pension baisser! Mais dormons tranquilles, les politiques veillent sur nous. Enfin, espérons…