Qui a dit que les pensionnaires de maison de retraite étaient tous grabataires et n’avaient pas envie de voyager ? Un nouveau réseau social vient de voir le jour: les concepteurs ont crée une plate-forme de maisons de retraite afin de permettre aux résidents d’échanger leurs logements pour de courte période ! Un résident d’une maison de retraite slovène, italienne, espagnole  échange sa place pour un mois ou une semaine avec un résident marseillais, parisien ou lillois. Les voyages forment certes la jeunesse mais ils embellissent aussi la vieillesse! Voyageons ensemble avec cet étonnante idée :

Toutes les personnes en maison de retraite n’ont pas envie de voyager, certes c’est une évidence. Mais pourquoi priver les résidents d’un beau voyage et d’une belle expérience ? Dans les maisons de retraite, nombre de résidents sont valides et actifs. 

Les seniors français sont plus d’un million à passer leur retraite à l’étranger, les retraités représentent 65% des passagers de croisières, 45% des nuits en hôtel 4 étoiles. Les seniors dépensent 34% de leurs revenus en voyages et séjours. Alors pourquoi cette bougeotte s’arrêterait-elle lorsque l’on rentre dans une maison de retraite ? 

L’idée d’échanger sa place en maison de retraite est vraiment pertinente. Plus de 100 maisons de retraite dans le monde entier, Espagne, Slovénie, Mexique, Indonésie participent à cet échange. Le principe est simple: vous payez une cotisation annuelle de 60€, votre billet d’avion et hop vous voyagez à l’autre bout de la terre pendant qu’un autre résident séjourne à votre place ! Vous ne payez rien d’autre, car le logement, la nourriture sont réglées par votre correspondant. C’est l’établissement hôte qui s’occupe de tout et notamment du quotidien. En plus, c’est intéressant pour la maison de retraite qui reçoit un pensionnaire étranger car l’arrivée de retraités étrangers crée une distraction qui sort des sentiers battus. Certes, un problème de communication peut surgir mais souvent les établissements engagent pour la durée des séjours des professeurs de langue qui peuvent intéresser tous les résidents. Quand les pensionnaires rentrent dans leur maison de retraite, ils ont tellement de souvenirs à raconter :

-Un pensionnaire espagnol a séjourné en Slovénie pour une semaine. Il a essuyé les plâtres et maintenant ce sont 22 espagnols qui veulent faire le déplacement !

L’autre volet du projet est de faire séjourner pour des courts sejours des résidents dans des établissements étrangers où il reste des places libres. Car en France, nos maisons de retraite sont souvent surchargées mais il faut savoir que dans le monde 30% des places en établissement de retraite sont vacantes ! 

Surtout, cette idée permet de faire changer les représentations et les préjugés sur les maisons de retraite. Ce n’est plus un endroit pour finir ses jours mais un lieu pour passer encore de belles années !

Alors Josiane, qu’attendez vous pour faire  vos valises?