Hier les résultats des Européennes ont provoqué un séisme dans la classe politique. Comme d’habitude, les retraités ont été les premiers à voter dans les mairies. Mais comment ont voté les seniors ?
41% des plus de 60 ans se sont abstenus et les seniors ont voté à 25% pour l’UMP, 21% pour le FN et 12% pour les socialistes. Comment expliquer ces résultats ?

Les seniors votent différemment des tendances nationales et votent moins pour le Front National que les plus jeunes notamment.  Ce qui est surprenant c’est pour l’instant le moindre impact des thèses du Front National sur les seniors. En effet, seulement 21% des seniors ont voté pour des candidats du Front National, soit 3 points de moins que la moyenne. Les retraités sont visiblement effrayés par une thèse première de ce parti : la sortie de l’euro. Cependant l’électorat senior se dirige de plus en plus vers le Front National. Les retraités sont quatre fois plus nombreux qu’il y a 6  ans à choisir le parti de Marine Le Pen ! Et pour la petite anecdote, l’ancien bâtiment du FN a été transformé en résidence pour senior!

D’ailleurs Jean-Marie Le Pen ironise sur ce vote des  seniors “Dans tous les secteurs j’arrive en tête, sauf dans un : les plus de 65 ans. Le Front national est en tête partout sauf dans cette catégorie. Je tiens à dire tout de même qu’elle constitue une catégorie un peu particulière, de ce qu’on peut appeler le ‘vote captif’, c’est-à dire le vote de personnes qui sont très souvent dans établissements médicaux, des maisons de retraites, des choses comme ça”

La désaffection envers le Parti Socialiste est profonde et peut s’expliquer par les décisions contestables : la réforme des retraites, le gel des pensions, la fin de la non imposition pour famille nombreuse, l’arrivée de certains retraités dans l’impôt. Bref, les retraités ont l’impression d’être des vaches à lait ou des boucs émissaires et se vengent dans les urnes. Comme ils ne manifestent pas, ils font entendre leur mécontentement avec leur bulletin de vote !

Mais les politiques oublient qu’il est difficile souvent pour les seniors d’aller voter: pas de voiture, et dans les maisons de retraite seulement 18% des pensionnaires votent !

Qui enfin va se préoccuper du problème de mobilité des aînés lors des élections?