Attention scoop : voici le remède miracle à l’hypertension, l’obésité et même à la maladie d’Alzheimer. Des chercheurs chinois ont remis au gout du jour le fameux thé d’insectes, qui apparaissait déjà dans les livres au XV è siècle, mais ce breuvage n’est pas une simple décoction de limaces ou de scarabées, il est composé uniquement d’ excréments de larves ! C’était le remède anti-âge des empereurs chinois !

En ce moment, les plats à la mode sont les insectes grillés et on peut même les trouver dans certains grands restaurants ! Mais là, les chinois vont encore plus loin, ils préparent du thé à partir des excréments des insectes ! Et les chercheurs ne sont pas loin de dire que cette boisson  pourrait remplacer de nombreux traitements pharmaceutiques. Ce sont des remèdes naturels, sains mais surtout originaux !

Les insectes qui se nourrissent de feuilles de thé sont recueillis, ou plutôt leurs excréments, et leurs bienfaits dépendent de la variété de thé qu’elles ont absorbées. Avec 10 kilos de thé, vous pouvez récolter un kilo de cacas d’insectes et vous préparez un thé qui, parait-il, nous ne l’avons pas encore goûté aurait les mêmes saveurs que les infusions originales mais avec des propriétés thérapeutiques multipliées !

La liste des bienfaits de cette décoction est longue: lutte efficace contre certains cancers, prévention de l’obésité et des maladies cardiaques et même efficace contre Alzheimer ! En effet, ce thé contient en grande quantité d’acide phénolique et d’anthocyanines, qui réduisent la perméabilité des vaisseaux sanguins et bloquent aussi l’absorption de sucres.

En résumé ce remède serait vraiment miracle, si on oublie quelques aspects : le prix est prohibitif plus de 500€ le kilo; le côté psychologique:  auriez vous envie de vous soigner avec des excréments de limaces ? Et enfin, il est impossible de produire ce thé à grande échelle.

Colette écrivait “On peut espérer que, lorsqu’ils seront les maîtres du monde, les insectes se souviendront avec reconnaissance que nous les avons plutôt bien nourris lors de nos pique-niques” Et maintenant on les mange et on recueille leurs excréments décidément la science nous réserve encore de drôles de surprises !