La drame de Haute-Savoie nous rappelle dramatiquement l’affaire Dominici, qui s’est déroulée le 5 août 1962. Vous en souvenez vous ?

Rappel de ce drame qui a bouleversé la France et L’Angleterre.

Les Alpes-de-Haute-Provence sont le berceau d’une des plus incroyables énigmes criminelles de l’après-guerre. Sir Jack Drummond, biochimiste anglais de grande réputation, son épouse et leur fille  sont assassinés en bordure de la RN96, où ils avaient décidé de camper la nuit du 4 aout 1962 à proximité de la bastide “La grande Terre” des Dominici.

L’enquête menée par le commissaire Sebeille s’oriente vers un crime sexuel perpétré par le patriarche Gaston Dominici. Le personnage de Gaston défrayait la chronique car le fermier illettré pouvait sortir de sidérants traits d’esprit. Il parlait peu mais il était capable de faire rire la populace d’une saillie déconcertante. Ambiguïté du personnage, affaire de famille, tout cela laissait planer une atmosphère étrange sur cette région de Provence chère à Giono.

Gaston avoue puis se rétracte, il sera condamné par la justice à la guillotine puis gracié par le Général De Gaulle et il meurt tranquillement à la Grande Terre emportant son secret pour toujours.

Les visions et les motifs du meurtre sanglant font florès et différentes hypothèses ont vu le jour : des braconniers ? Le KGB car certains sont convaincus que Jack Drumond était un espion ? Un crime sexuel commis par les ouvriers agricoles espagnols volatilisés le lendemain du drame ?

Le mystère reste entier !