Jules de Noailles écrivait “Le monde appartient à ceux qui n’ont pas d’heure fixe pour les repas” Vraisemblablement les dirigeants des maisons de retraite ont du apprécier cette citation. Jugez, vous-mêmes : selon une étude de l’UFC Que choisir les repas du midi à commencent en réalité à 11h30, le quatre heures est servi à 14h30 et les repas du soir débutent à 18h15! En conclusion les horaires du personnel priment sur les horaires de repas des résidents. Autre aberration seulement 49% des établissement fournissent des repas qui respectent les équilibres nutritionnels de base! Non la qualité de la nourriture en établissement ne doit pas battre en retraite ! 

412 000 personnes vivent en maison de retraite soit 6% des plus de 60 ans et 1/4 des plus de 90 ans. Souvent les personnes âgées en maison de retraite n’ont plus beaucoup de plaisir et les repas devraient être un moment de détente et de joie. Malheureusement ce n’est pas souvent le cas. Qui n’a pas entendu parmi ses proches “elle est bien cette maison de retraite mais qu’est ce qu’on y mange mal”…

Les médecins préconisent qu’une personne âgée ne peut pas rester plus de 12h sans manger et bien cette règle n’est pas appliquée dans 80% des établissements ! 

Le coût de revient approximatif d’un repas est de 5€ en maison de retraite et la rentabilité ne peut pas se faire au détriment de la nourriture! En effet, dans 42% des cas, des repas sans protéines sont servis.

Il faut savoir dès que l’on rentre en maison de retraite si les repas sont préparés sur place ou s’ils sont simplement réchauffés. Comment savoir si les repas sont élaborés par un prestataire externe?

On parle beaucoup des menus de substitution dans les cantines scolaires mais il serait préférable d’aborder ce problème dans les maisons de retraite. Exigeons des dirigeants des maisons de retraite des repas de substitution afin de garantir le respect des goûts, des religions et des régimes alimentaires de chacun. Dans certains établissements, il n’est même pas possible d’avoir des plats sans sel si le pensionnaire suit un régime sans sel. Ubuesque!

Jankélévitch écrivait “Chaque repas que l’on fait est un repas de moins à faire” espérons que les résidents des maisons de retraite ne pensent pas comme lui !