Les gilets jaunes ont fêté le premier anniversaire de leur mouvement. Dans les cortèges, on pouvait apercevoir de très nombreux retraités qui protestaient contre la baisse de leur pouvoir d’achat. Mais s’agit-il seulement d’un sentiment ou d’une baisse réelle de leur niveau de vie ? Les seniors se sentent maltraités et non plus retraités. Alors analysons précisément  l’impact des mesures des budgets 2018 et 2019 sur les ménages retraités pour voir si le pouvoir d’achat des retraités a effectivement baissé depuis l’élection d’Emmanuel Macron ? Article à lire d’urgence pour des millions de retraités ! 

L’OFCE a spécifiquement étudié la politique fiscale et sociale mise en place depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron. Ce qui inclut les mesures d’urgence économiques et sociales, au moment de la crise des Gilets jaunes.

Alors quelles sont les conclusions de cette étude pour 2019 :

  • En 2019, 5 800 000 de ménages de retraités vont connaître un gain de pouvoir d’achat de 400€. Donc la majorité (56%) des ménages comptant au moins un retraité devrait gagner à la mise en place des mesures socio-fiscales par rapport à 2018. Ces ménages bénéficieront pleinement de l’annulation de la hausse de la CSG (+ 300 euros sur l’année) et la baisse de la taxe d’habitation devrait compenser la désindexation des pensions de retraite qui amputera en moyenne de 200 euros le revenu disponible des ménages gagnants.
  • Mais en même temps, plus de 4,8 millions de ménages retraités  devraient perdre à la mise en place des mesures socio-fiscales. Donc 46% des ménages retraités vont perdre en moyenne 300€. Ces derniers sont ceux bénéficiant peu de la baisse de la taxe d’habitation et n’étant pas touchés par l’annulation de la hausse de la CSG. plus de la moitié des ménages perdants appartiennent au 40% des retraités les plus modestes. Les 10% de ménages retraités les plus aisés comptent quant à eux 17% des ménages perdants.

Mais ce qui est le plus inquiétant ce sont les prévisions pour 2020:

  • 5 620 000 foyers de retraités devaient perdre en pouvoir d’achat en 2020 soit une hausse de près de 700 000 ménages. Et là le manque à gagner serait de 450€ ! Rien que la désindexation des retraites représenterait une perte de 550€ et comme gain la suppression d’une partie de la taxe d’habitation se monterait à 100€.
  • Par contre 4 550 000 foyers de retraités devraient être gagnants entre la suppression de la taxe d’habitation, l’annulation de la hausse de la CSG et l’augmentation d’aides diverses. Ces retraités gagneraient en moyenne 400€.

Alors en tenant compte de ces chiffres clairs et précis, pensez-vous toujours que votre pouvoir d’achat baisse ?