photoL’émission envoyé spécial sur France 2 consacre ce soir un reportage sur le Portugal intitulé: paradis des retraités français. En effet, depuis peu le Portugal accueille des milliers de retraités français en quête de tranquillité, de douceur du climat mais aussi d’avantages fiscaux. Pour comprendre ce phénomène, ce nouvel Eldorado, nous sommes allés en reportage au Portugal pour voir si vraiment ce pays peut être considéré comme le nouveau paradis pour les retraités de France:

Quand on arrive au Portugal, grâce aux quelques 350 vols hebdomadaires qui relient la France et la Lusitanie, ce qui frappe en premier c’est la douceur de vivre et la quiétude. Mais aussi un sentiment de modernité, non le Portugal n’est plus un pays en retard, c’est un pays vivant, dynamique, fier de sa tradition mais qui va aussi de l’avant.

La propreté des villes, le respect d’autrui, l’absence totale de sentiment d’insécurité fait que l’on se sent bien, même très bien et rapidement dans ce pays. Bien sur les transports en commun sont un peu compliqués, le caractère indolent de certaines personnes peut agacer, mais les couleurs, les paysages et la douceur printanière de ce début janvier font oublier les rares désagréments. 

Ainsi, il est aisé de comprendre pourquoi des milliers de  français ont décidé de passer leur retraite au Portugal. Il est vrai que les incitations fiscales n’y sont pas pour rien. Si vous résidez plus de 183 jours par au Portugal, vous serez considéré comme résident non habituel. Et c’est un avantage non indéniable: vous ne payez aucun impôt sur vos pensions si vous êtes retraité du secteur privé. Les revenus immobiliers français perçus par les résidents non habituels sont également exonérés d’impôt au Portugal mais restent imposables en France. Tout n’est pas si facile néanmoins car ce statut vraiment intéressant ne dure que 10 ans au maximum. Enfin sachez que si vous touchez une pension du secteur public, vous ne pouvez bénéficier de cette exonération d’impôt. L’Etat français cherche à trouver une parade devant l’afflux de retraités français au Portugal  et rien ne dit que ce système avantageux perdurera longtemps…

photo eglise

Mais il n’y a pas que l’argent dans la vie, quoique…La vie au Portugal est nettement moins chère qu’en France et les experts se sont mis d’accord pour dire que la vie est environ 25% moins chère au Portugal qu’en France. Par exemple, un très bel appartement dans le centre de Lisbonne vous coûtera 200 000€, et si vous désirez louer, les tarifs sont dans la capitale portugaise 3 fois moins chers qu’à Paris! Un plein dans un supermarché vous reviendra 1/3 moins cher qu’en France et les restaurants sont environ 50% moins onéreux que dans notre pays. Le pouvoir d’achat des retraités français sera donc largement supérieur en vivant au Portugal. Si vous avez environ 3000€ de retraite pour un couple, il vous restera environ 1500€, une fois toutes les dépenses habituelles (loyer, nourriture, transport, énergie…) payées.

Il faut dire que l‘on mange très bien au Portugal, la nourriture n’est peut-être pas aussi délicate que chez nous mais le poisson est délicieux, d’ailleurs les livres recensent près de 365 recettes uniquement à base de morue ! Et pour les amateurs de vin, la liste des appellations met l’eau à la bouche…Douro, Minho Verde sans oublier le traditionnel Porto.

photo tram

Une des préoccupations majeures des retraités est la santé. Là encore, le Portugal est loin d’être un pays arriéré: il est classé 12ème dans le classement des pays concernant les installations sanitaires. Ce pays compte plus de médecins pour 1000 habitants que la France, soit 21 000 docteurs et 18 000 spécialistes. Cependant, il faut savoir que les mutuelles sur place, obligatoires, si vous comptez vous expatrier elles vous reviendront 30% plus chères qu’en France. La prise en charge de vos soins médicaux au Portugal est très simple : Avant votre départ de France, demandez le formulaire E 121/S1 à votre caisse de retraite. Au Portugal, ce document vous permettra de vous inscrire auprès de l’organisme de sécurité sociale de votre lieu de résidence.  Comme quoi l’Europe cela peut aussi avoir du bon !

En ce moment, la sécurité est une source d’angoisse pour les retraités. Un sentiment de sécurité prévaut au Portugal, les moyens policiers sont bien visibles et le dernier attentat dans ce pays date de l’année 2000  dans une discothèque “angolaise” de Lisbonne qui avait fait sept morts. Si l’on étudie de près, les chiffres de la délinquance, l’année dernière 24000 crimes ou délits se sont déroulés au Portugal contre 350 000 en France ! Certains retraités français ont maintenant peur d’aller au Maroc et en Tunisie à cause d’ événements dramatiques que nous connaissons tous. Sachez qu’au Portugal, 84% de la population est catholique, que la communauté juive est représentée par 8000 personnes et que les musulmans sont 65 000. 

Si vous désirez franchir le pas de l’expatriation, il vous faudra apprendre le portugais et ce n’est pas facile. La prononciation des voyelles est délicate, et les français ont du mal avec certains écueils notamment les accents toniques. Mais ce qui est comique, c’est que si vous n’articulez pas trop les mots, on vous comprendra mieux que si vous voulez avoir une prononciation parfaite.

Tout cela c’est bien beau mais une fois au Portugal, que faire? Pour les golfeurs retraités, l’Algarve est un paradis avec près de 50 parcours de golf du plus classique au plus prestigieux. Cependant, les greens-fees de septembre à juin sont très chers, environ 120€, et les bon plan c’est de jouer l’été en voiturette malgré la chaleur. Sinon, Porto et Lisbonne sont des merveilles d’histoire, de culture et de fête ! 

photo palais

Mais nous n’allons pas tout vous révéler. Un conseil, allez faire un petit tour dans les rues de Lisbonne, imprégnez vous de l’ambiance, testez votre niveau de golf sur les parcours portugais, découvrez l’art culinaire lisboète et goûtez au Porto et voyez si vous vous sentiriez capable de vivre ici. Le Portugal est une petite Floride en Europe, mais à nos yeux, rien ne vaut la France…mais ça c’est un choix personnel…

Bon voyage et Todo Bon !