Il faut lire avec attention les conclusions du Conseil d’Orientation des Retraites qui précise que “le niveau de vie des retraités a  chuté de 0,5% entre 2010 et 2015″. La suppression d’un avantage fiscal pour les veufs, la fiscalisation de la majoration pour famille nombreuse et la non revalorisation des pensions ont pesé lourd sur le pouvoir d’achat des retraités. Mais attention ces chiffres datent de 2015 et ne prennent pas en compte les mesures comme la hausse de la CSG et la désindexation des pensions sur l’inflation décidées dernièrement par Emmanuel Macron. Cela fait donc des années que les retraités sont les cibles des politiques et le futur malheureusement est sombre. Découvrez pourquoi: 

Bien sûr les commentateurs vont vous dire que les retraités ont un niveau de vie supérieur de 5,6% par rapport aux actifs! Mais les seniors n’ont pas volé leurs pensions, ils ont travaillé et cotisé toute leur vie ! Le niveau de vie médian des retraités se monte à 2055€ et il est le fruit d’un dur labeur.

Qui va énoncer que les retraités divorcées ont un taux de pauvreté de 15,4% ce qui est énorme. Car il est plus facile de sortir de la pauvreté à 30 ans qu’à 75 ans quand vous êtes seule. Alors relativisons un peu les annonces du soit-disant niveau important de vie des retraités.

En 2015, les revenus du patrimoine représentaient donc 14,3% du revenu total des retraités, ce qui n’est pas rien. Mais la performance des placements financiers, les obligations et les assurance-vies, n’a cessé de se détériorer dans les dernières années. C’est l’un des facteurs qui devrait aussi contraindre le niveau de vie des retraités dans les années qui viennent.

Le présent est morose et le futur n’est pas rose...alors qu’attendons donc nous pour nous mobiliser ?