nuage noirLes chiffres du chômage des seniors du mois de juin sont tombés et ils sont mauvais : 886 000 seniors sont sans emploi, une augmentation de 0,2% soit 2600 chômeurs de plus de 50 ans supplémentaires. Sur un an, le chômage des seniors a augmenté de 3,8% ce qui fait 33 600 seniors de plus au chômage. Ce qui est dramatique, c’est que les chiffres des catégories B et C sont eux aussi en forte augmentation: + 8,6% en douze mois. Derrière tous ces chiffres, il y a des hommes et des femmes qui souffrent….L’inversion de la courbe du chômage des seniors a du plomb dans l’aile…

Nous ne pouvons pas rester les bras croisés en attendant chaque mois des statistiques. C’est pour cette raison que nous préconisons des mesures audacieuses, innovantes, jamais mises en place. Pour combattre, le fléau du chômage des plus de 50 ans, il faut prendre des initiatives fortes et non pas des mesurettes.

Il faut :

  • Baisser le salaire payé par l’entreprise aux plus de 50 ans et le manque à gagner étant à la charge de l’Etat.
  • Aide spécifique de 15 000€ pour l’embauche en CDI d’un senior de plus de 50 ans inscrit à Pôle Emploi et suppression totale des charges pour les entreprises qui embaucheraient un senior.
  • Obligation de compter des seniors dans l’entreprise en fixant le taux de 5% de personnes de plus de 50 ans dans l’effectif. Cette mesure existe pour les handicapés et à situation d’urgence, réponse spécifique.
  • Il faudra bien un jour qu’un gouvernement soit courageux et mécontente les corps constitués, les entreprises, les biens pensants, les mentalités sinon le chômage des seniors engendrera des drames…

Quand le dernier emploi, c’est le chômage, je dis que ce n’est pas juste !