48ùDoit-on se réjouir de la baisse de 300 chômeurs seniors au mois de janvier? Certes,  mais il ne faut pas oublier que notre pays compte 888 700 chômeurs de plus de 50 ans alors qu’ils n’étaient “que” 600 400 en mai 2012. Pour l’inversion du chômage de la catégorie senior, il faudra repasser car si nous analysons les chiffres, depuis l’élection de François Hollande la chômage des seniors a augmenté de 48%! Cette baisse minime en janvier reste en plus inexpliquée par les spécialistes (sic). Il faut d’urgence un vaste plan contre le chômage des seniors ! 

Pourquoi ne pas s’inspirer de l’exemple allemand ? En matière de chômage des seniors, les allemands ont réussi un exploit : le nombre des seniors actifs a doublé en dix ans outre-Rhin ! 50% de la croissance du marché du travail allemand lors des dix dernières années est attribuable aux seniors.

Notre voisin allemand a mis en place un programme spécifique dédié aux seniors, intitulé Perspektive 50 plus. Ce plan a été confié à un opérateur privé, le GSUB. Les mesures sont assez simples: accompagnement personnalisé des chômeurs seniors, des relations fortes et pérennes avec les entreprises, des aides spécifiques aux entreprises pour l’embauche de chômeurs seniors. Enfin, et peut-être surtout, les mentalités des employeurs allemands ont évolué: pour eux, une personne de 60 ans au travail n’est pas bon pour la casse mais c’est plutôt synonyme d’expérience et d’efficacité.

La France n’a pas tout tenté face au chômage des seniors, nos politiques ont depuis des années mis en place des simples rustines alors qu’un vaste plan d’envergure est nécessaire. Les politiques doivent être courageux et prendre de véritables mesures.

Pourquoi ne pas mettre en place, trois décisions fortes :

  • Baisser le salaire payé par l’entreprise aux plus de 50 ans et le manque à gagner étant à la charge de l’Etat.
  • Aide spécifique de 15 000€ pour l’embauche en CDI d’un senior de plus de 50 ans inscrit à Pôle Emploi et suppression totale des charges pour les entreprises qui embaucheraient un senior .
  • Obligation de compter des seniors dans l’entreprise en fixant le taux de 5% de personnes de plus de 50 ans dans l’effectif. Cette mesure existe pour les handicapés et à situation d’urgence, réponse spécifique.

Messieurs les responsables, du courage !