photo actualitésUne étude britannique fait froid dans le dos. Les médecins ont décelé 5700 cancers de la peau chez les retraités anglais en 2014 contre 600 en 1970! L’explication pour les scientifiques est simple: le formidable essor des vacances pas chères peut expliquer l’augmentation inquiétante des cancers ! La plus forte hausse des mélanomes malins se trouve chez les plus de 65 ans. Les retraités de 2015 sont sept fois plus susceptibles d’avoir un cancer mortel de la peau qu’il y a 40 ans…

Les résultats de l’étude sont alarmants: Les retraités de 65 ans en Grande-Bretagne sont environ 10 fois plus susceptibles d’être diagnostiqués avec un cancer de la peau que leurs parents! Et comme à l’époque des premières vacances low-cost en 1970, on ne se protégeait que très peu contre les dangers du soleil, les médecins s’alarment. Il faut savoir qu’un coup de soleil tous les 24 mois augmente de façon importante les risques d’un cancer de la peau…

La mode du bronzage, les vacances au soleil abordables, tous ces facteurs sont responsables de trop nombreux cancers de la peau. En plus, les Anglais n’ont pas pris assez de précautions et souvent leur peau ressemblait à une écrevisse…

Rien qu’en Angleterre, 2100 personnes décèdent d’un cancer de la peau chaque année, à cause d’un mélanome  (contre 1300 en France) qui est une lésion pigmentée qui apparaît sur la peau ou qui se développe souvent à partir d’un grain de beauté préexistant.

En outre, le soleil accélère le vieillissement de la peau et l’apparition des rides. Pourtant, les précautions à prendre sont assez simples:

-utilisez une crème solaire adaptée à votre peau,

-exposez vous de manière raisonnable et pas plus de 10 minutes le premier jour de vos vacances,

-protégez vous avec des vêtements amples, un chapeau, un parasol…

Bref, bronzez de façon intelligente !

Et puis n’oubliez pas que “La nostalgie, c’est comme les coups de soleil. Ça fait pas mal pendant. Ça fait mal le soir