Les seniors sont conservateurs et réactionnaires” Cet axiome est-il encore d’actualité? En étudiant de près la dernière enquête du CREDOC, on peut s’apercevoir que les retraités sont plus ouverts aux changements.  Les aspirations des seniors ont changé: la preuve en 1970,  41% des plus de 60 ans pensaient que le mariage était une union indissoluble et ils ne sont plus en 2014 que 17%  à le croire! De même, seuls 16% des seniors pensaient il y a 30 ans que les femmes devaient travailler contre 56% de nos jours. Découvrons ensemble, les conceptions et les évolutions des idées des retraités en matière de société. Instructif et quelquefois surprenant:

La société a changé et les plus de 60 ans aussi. Ils ne sont plus aussi traditionalistes que certains continuent à le penser. En résumé, les seniors sont beaucoup plus ouverts aux évolutions de notre société mais aussi ils sont moins inquiets sur le futur. Et vous, vous retrouvez vous dans cette analyse?

Concernant la société, les plus de 60 ans sont de plus en plus ouverts:

-En 1980, 21% des soixantenaires reconnaissaient aux femmes la liberté de travailler contre 66% aujourd’hui! Que de chemin parcouru! La place des femmes n’est plus toujours à la cuisine et au ménage et c’est tant mieux. Cependant, il reste encore 30% d’irréductibles machos.

-En 2004, 75% des plus de 70 ans s’opposaient au mariage homosexuel. En 2014, 33% des plus de 70 ans sont pour ainsi que 48% des 60-69 ans. En l’occurrence, le mariage gay ne fait pas encore l’unanimité.

-La famille reste la pierre angulaire de la société pour les seniors. 77% y sont très attachés. En comparaison, seulement 32% sont attachés à leur travail, 23% à leurs amis et 18% aux loisirs. Alors touchez pas à la famille!

– Les seniors s’investissent de plus en plus dans les affaires de la cité et notamment dans les associations. En 1984, 8% des seniors faisaient partie d’une association culturelle contre 28% de nos jours.

Mais les retraités sont inquiets. En premier lieu, les seniors sont préoccupés par le chômage (à 42%) ensuite l’insécurité (25%) et l’environnement (15%) Ce qui peut surprendre, c’est que dans les années 90, 47% des plus de 70 ans étaient soucieux des ravages de la drogue dans notre société contre seulement 13% de nos jours. Ce qui perturbe les seniors, ce sont aussi les risques de maladie ( à 78%) comme les risques de guerre.

Contrairement aux plus jeunes, les seniors et notamment les plus âgés sont toujours très intéressés par la politique et sont attachés à la stabilité et à la cohésion sociale. Mais ils sont aussi critiques sur l’assistanat et pensent que beaucoup de chômeurs pourraient retrouver du travail s’ils le voulaient vraiment.  Dans la même lignée, 52% des retraités pensent que l’Etat en fait assez pour les plus pauvres.

Dernier point, les seniors sont vraiment une génération 2.0 ! 82% des 60-69 ans possèdent un téléphone portable, 50% des seniors ont déjà effectué une démarche administrative ou un achat sur internet. Cependant, seuls 29% des plus de 70 ans ont Internet à la maison. Fracture numérique?

Avec tous ces chiffres, nous voulions souligner que les seniors sont modernes dynamiques sans perdre néanmoins leurs valeurs fondamentales. 

Et vous quelle est votre opinion sur cette étude, êtes vous en phase avec ces résultats?