Un proverbe malien dit “On n’est pas orphelin d’avoir perdu père et mère, mais d’avoir perdu l’espoir ” L’armée française vient de gagner la bataille de Tombouctou ! Mais ce n’est pas la première fois, que notre armée prend cette ville mythique. Nos troupes étaient déjà rentrés victorieusement dans cette ville il y a 119  ans ! Ensemble, revenons sur cette page méconnue de notre histoire  et retournons  en 1894 !

Tombouctou est une ville mythique, qui dès que l’on prononce son nom, renvoie à l’imaginaire ! Pour certains, c’est une ville exquise, pour d’autres c’est une cité bénie mais pour tous c’est une ville mystérieuse. Au Mali, Tombouctou a un double visage: l’enfer et le paradis.

Cette ville classée au patrimoine mondial de L’Unesco depuis 1988 fut longtemps le symbole de la science et de la connaissance. Tous les savants du monde arabe se retrouvaient dans cette cité et des milliers d’étudiants se sont formés dans sa prestigieuse université. Mais Tombouctou c’est aussi la capitale de l’or et du sel du fait de sa position stratégique sur les routes reliant Lagos à Alger notamment. La cité des 333 saints, célèbre pour ses mausolées a été menacé par les sables mais aussi par les hommes ! 

Mais Tombouctou et la France, c’est aussi une histoire d’amour et de découverte ! Tombouctou a longtemps vécue recluse, et les musulmans intellectuels ou marchands restaient entre eux. Aucun occidental ne pouvait rentrer dans ses murs car les chrétiens étaient vus d’un mauvais oeil et si l’un deux venait à pénétrer dans la cité, une seule peine l’attendait : la mort ! Pourtant en 1828, c’est un français un dénommé René Caillé qui parvint à rentrer dans cette ville sainte, grimé en arabe et sous le couvert d’un intellectuel musulman. Ce n’était pas le premier européen à rentrer à Tombouctou, mais c’était le premier à en sortir et à témoigner ! Cependant, René Caillé revint déçu de ce périple, et de la cité des 333 saints où les ruines et le sable avaient remplacés les livres et les mausolées. A moins que ce ne soit le scorbut, qui lui laissa un mauvais souvenir…

Si Tombouctou et la France sont liées, c’est aussi et surtout par l’intervention militaire de 1894 ! Tombouctou à cette époque lointaine était sous le joug des Touaregs et l’armée française, déjà présente au Mali, voulait conquérir la ville sainte pour en faire le symbole de sa puissance militaire. Le 10 Janvier 1894, une petite troupe de marins et de combattants maliens  conduite par le colonel Bonnier rentra à Tombouctou sans combat et les français furent, décidément c’est une habitude, accueillis en héros ! De nos jours, les islamistes ont remplacé les Touaregs !

Mais attention, il faut écouter l’histoire jusqu’au bout : les militaires français, qui tenaient la ville ont voulu pourchasser dans le désert les Touaregs afin de mettre fin à cette “vermine”. Mal leur en a pris, les Touaregs exterminèrent les soldats lancés à leur poursuite et les français avaient, il est vrai,pris Tombouctou, mais pendant deux ans, ils n’ont pu sortir de la ville sainte sous peine de se faire massacrer !

Ne trouvez vous pas que des troublantes similitudes entre les années 1894 et 2013 peuvent apparaître ? Espérons que l’histoire n’est pas qu’un éternel commencement !