nonEncore une fois  les seniors qui portent le plus le poids du chômage : 8,4% d’augmentation sur un an. L’année 2015 a été l’année du chômage des seniors, c’est dramatique mais ce qui est encore plus navrant, c’est le sentiment d’abandon de ces chômeurs par les politiques. La jeunesse c’est bien de s’en préoccuper mais les vieux il ne faut pas les laisser tomber…

Vous connaissez tous les relations entre le taux de chômage et les retraites. Si le chômage baisse, il y a donc plus de gens au travail, donc plus de cotisants qui financent  les pensions des retraités. Quand la machine économique va, pas de problème, les retraites sont assurées d’être financées par le travail des salariés en exercice.

Seulement avec ce chômage qui ne baisse pas et qui monte de façon inexorable, les retraités actuels peuvent se faire un peu de souci. En effet, le Conseil d’orientation des retraites, c’est à dire l’organisme qui édite, et anticipe les prévisions, part lui, sur un chômage de…4,5% en 2031 et pour 2020 un chômage de 7%. Autant dire que si le chômage se stabilise à 10%, les retraités actuels et futurs peuvent se faire de nouveaux cheveux blancs.

Voilà pour le long terme, mais dès aujourd’hui, il faut se préoccuper du chômage des seniors, c’est important aussi pour les retraités actuels. C’est pour cette raison que nous préconisons des mesures audacieuses, innovantes, jamais mises en place. Pour combattre, le fléau du chômage des plus de 50 ans, il faut prendre des initiatives fortes et non pas des mesurettes.

Il faut :

  • Baisser le salaire payé par l’entreprise aux plus de 50 ans et le manque à gagner étant à la charge de l’Etat.
  • Aide spécifique de 15 000€ pour l’embauche en CDI d’un senior de plus de 50 ans inscrit à Pôle Emploi et suppression totale des charges pour les entreprises qui embaucheraient un senior .
  • Obligation de compter des seniors dans l’entreprise en fixant le taux de 5% de personnes de plus de 50 ans dans l’effectif. Cette mesure existe pour les handicapés et à situation d’urgence, réponse spécifique.

Il faudra bien un jour qu’un gouvernement soit courageux et mécontente les corps constitués, les entreprises, les biens pensants, les mentalités sinon le chômage des seniors engendrera des drames…