Vous connaissez ce proverbe “Manger de l’ail. Ça rajeunit l’organisme et ça éloigne les importuns” et bien il est scientifiquement prouvé que l’ail a de multiples vertus anti-âge mais aussi une action efficace sur la tension artérielle, le rhume ou la digestion, car cette liliacée est à la santé ce que le parfum est à la rose. En effet, l‘ail contient de l’allicine qui fait de ce condiment un remède incontournable. Découvrons ensemble cet aliment santé méconnu : 

Chaque année, nous consommons en moyenne 800 grammes d’ail par français, à ce chiffre il faut comparer les 4 kilos d’ail ingurgités par les espagnols. La consommation d’ail dans notre pays baisse de près de 10% chaque année et c’est dommage car l’ail contient de nombreux éléments excellents pour notre santé : des fibres qui permettent de bien assimiler le magnésium et le calcium. De la vitamine C et de la vitamine B6 et B1. En outre, l’ail est source de potassium et de phosphate.

C’est pour ces raisons que depuis la nuit des temps, l’ail est une arme contre les maladies. D’ailleurs saviez vous qu’une fresque représentant les bienfaits médicinales de cette plante orne la pyramide de Khéops!  Et même Louis Pasteur avait démontré que l’ail pouvait tuer des bactéries. Et pendant la deuxième guerre mondiale, l’armée russe manquait d’antibiotiques et les avait remplacés par de la “pénicilline russe” c’est à dire de l’ail !

Pour revenir à l’ail remède anti-âge, il faut se pencher sur une recherche scientifique basée sur l’étude de la région du Sichuan en Chine qui dénombre 7 fois plus de centenaires que dans le reste du pays. Et cette longévité s’explique par une consommation importante d’ail par les habitants. C’est normal car l’ail contient de multiples antioxydants et notamment du tocophénol qui combattent les radicaux libres responsables du vieillissement prématuré des cellules. Le remède chinois c’est d’écraser une gousse d’ail et de le mélanger à de l’eau et de boire cette mixture chaque jour. Bonjour l’haleine et le gout mais si vous voulez vivre jusqu’à 100 ans et plus, il faut en payer le prix !

Mais des études allemandes ont démontré aussi qu’une consommation régulière d’ail permettrait de réduire la pression artérielle de 10% en conférant une meilleure élasticité à l’aorte du cœur. En contenant beaucoup d’adénosine, l‘ail jouerait directement sur la fluidité du sang et la dilatation des artères.

En ces périodes de froid, l’ail peut vous aider. En effet, c’est un excellent remède contre le rhume prouvé par une étude scientifique anglaise de Liverpool qui démontre que l’ail peut traiter les affections respiratoires grâce à l’allicine, son composé principal. En absorbant de l’ail, l’allicine passe dans le sang et détruit les bactéries du rhume. Il faut donc selon les experts, hacher une gousse d’ail mélangée à du miel et absorber le tout, pour faire fuir les rhumes.

Mais saviez-vous pourquoi, quand on mange de l’ail, on a cette mauvaise haleine ? En respirant, nous rejetons cette fameuse allicine sous forme de gaz désagréable. Cela ne sent pas très bon, mais c’est excellent pour la santé !