La rentrée scolaire  est associée à la reprise de l’activité en général, que ce soit économique ou politique, après la période de ralentissement au cours des vacances, l’événement même de la rentrée fait la une de tous les journaux ! Après les sujets des départs en vacances, voilà le marronnier du moment. Mais au fait c’était comment la rentrée des classes, il y a 50 ou 60 ans ? 

Les effectifs scolaires ont connu une augmentation spectaculaire depuis 1951 en raison de la forte croissance des naissances et de la prolongation de la scolarité. Il a fallu construire de nombreux bâtiments et doubler le nombre des enseignants. La population scolarisée dans les écoles, collèges, lycées et universités, qui était de 7 715 000 en 1954, a dépassé les 10 millions en 1968. Pour information : en 2012, il y a 12 millions d’élèves pour 852 000 enseignants !

L’âge d’or de l’école publique date de l’après guerre. A cette époque, les notions de respect, de travail étaient de mises. L’instituteur et le professeur étaient respectés non seulement par les élèves mais aussi par les parents. Auriez vous imaginé un élève se plaindre d’avoir été réprimandé par son instituteur ?  Les parents se seraient ils déplacés pour engueuler le professeur si leurs enfants n’avaient pas de bonnes notes ?

Mais peut-on dire que la qualité de l’enseignement se soit améliorée? Peut-on dire que les savoirs fondamentaux comme l’écriture, la lecture et l’arithmétique soient mieux enseignés ? L’école n’était pas le miroir de la société et était un sanctuaire maintenant à l’époque de l’enfant roi, tout est permis. Aurions nous imaginé des intrusions de voyons dans l’école ? Aurions nous envisagé des écoles détruites lors d’émeutes urbaines ?

Nous vous offrons la possibilité d’ouvrir le débat afin de connaitre votre avis: L’école c’était mieux avant ou pas ?