La musique adoucit les mœurs mais elle adoucit aussi la vieillesse !  Compay Segundo du célèbre Buena Vista Social Club jouait encore de la guitare à 95 ans et Arthur Rubinstein  du piano à 94 ans. Et ce n’est pas si étonnant car les chercheurs de l’Inserm ont démontré que la musique a un impact non seulement sur la mémoire mais aussi sur la motricité. Jouer d’un instrument vous assure de vieillir en meilleure santé. De plus, les scientifiques ont aussi démontré qu’écouter de la musique la nuit permettrait d’améliorer notre mémoire. Découvrons quels sont  les effets bénéfiques de la musique sur notre cerveau ? Regardez les  images de la première fête de la musique en 1982. 34 ans déjà:  : 

Platon écrivait “La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée” mais elle est aussi bénéfique pour notre santé. En préservant le vieillissement, la musique adoucit notre retraite.

En activant en même temps, plusieurs zones du cerveau, la musique permet de développer une région particulière du cerveau qui s’appelle l’hippocampe, zone jouant un rôle prépondérant dans le processus de mémoire. Étudié à l’aide de l’imagerie magnétique, la musique permet de coordonner le côté droit du cerveau avec le côté gauche. Ainsi la musique active et synchronise de multiples réseaux cérébraux.

Les résultats sont spectaculaires et prometteurs. Des personnes souffrants d’Alzheimer ont pu grâce à des cours de chant, faire travailler de façon bénéfique leur mémoire. Ils se rappelaient facilement les paroles des chansons à la différence du groupe qui ne chantait pas. De plus, le tango se développe dans les maisons de retraite car il permet de développer la motricité des personnes qui se déplacent uniquement avec un déambulateur. Les personnes atteintes d’Alzheimer marchent mieux, plus vite et plus facilement si les déplacements se font en musique! 

Mais une autre étude, cette fois-ci de l’Université de Tubingen en Allemagne, démontre scientifiquement, qu’écouter de la musique la nuit, pendant le sommeil, permet de développer sa mémoire. Au réveil, les personnes qui ont entendu de la musique pendant la nuit, se rappellent beaucoup mieux des combinaisons de mots qu’ils ont essayé de mémoriser la veille.

En outre et ce n’est pas le moins important, des universitaires canadiens, ont prouvé que la musique classique et plus particulièrement Mozart, diminuait le stress et renforçait le système immunitaire. Avant certaines opérations, au lieu d’administrer du Valium, les médecins font écouter des morceaux de musique classique et les patients sont beaucoup plus détendus que s’ils avaient avalés des cachets! En plus, il n’y a pas d’effets secondaires !

Nietzsche disait “Sans la musique, la vie serait une erreur” et bien il avait raison car non seulement elle développe notre mémoire, notre motricité mais aussi elle nous déstresse. Alors pourquoi ne pas écouter un prélude de Bach après cette lecture pour vous détendre?